Les Haladins de Brethil Index du Forum
Les Haladins de Brethil Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les Ecorcheurs VS Les Alexandrins

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Haladins de Brethil Index du Forum -> Salle des archives -> Oubliettes ! -> L'Antre de Beticok Sqazle -> Chroniques de Beticok Sqazle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 20:34 (2011)    Sujet du message: Les Ecorcheurs VS Les Alexandrins Répondre en citant

C’est en me réveillant de même que le soleil,
Que je trouvais le camp qui sortais du sommeil,
Alors que les oiseaux chantaient le beau matin,
Je me trouvais croiser notre grand chef Thurin :

 
- Beti, me héla-t-il, te voilà bien levé,
Il nous faut je le crois, très urgemment parler,
Depuis que l’aube est là, j’ai rencontré nos gens,
et d’aucun ne parla, comme ils font couramment,
nos pensées sont traduites en magnifiques vers,
Beticok, je t’en prie, dis-moi ce qu’il faut faire.

 
- Il est, je vous l’accorde, des plus étranges humeurs,
qui fassent des poètes des puissants écorcheurs,
Il me semble rappeler d’un puissant sortilège,
Qui par ces artifices, un ancien peuple protège,
Je ne peux que déduire, en mon âme et pensée,
Que ceux-là nous avons, sans un doute attaqués !
Laissez-moi je vous prie, mon roi, un peu de temps,
Car pour vaincre ce sort, il me faut un moment.
Évitez cependant, cela je vous conseille,
de près de l’elfe Mag, approcher vos oreilles,
Car de tels poèmes, les elfes sont friands,
ils aiment la musique, et les arts, et les chants.

 
- Je suivrai ton conseil, me dit alors mon roi,
mais je crois celui-ci plus utile pour Akka…

 
Car alors que les mots, de nos lèvres sortaient,
on put entendre un cri qui d’Akka provenait,
On la vit donc courir, à travers le campement,
les mains sur ses oreilles, et les dieux maudissant,
Elle avait sans un doute, demandé une bière,
Que le brave tavernier lui servit dans un vers.

Rapidement le camp devint proie à la crainte
Parce que les puissants nains, à la main une pinte,
désespéraient de dire, en ces mots si choisis,
Leurs injures préférées, leurs jurons favoris.
C’est pourquoi je devais, avec tout mon savoir,
rechercher une façon de contrer ce pouvoir,
Je me lançais alors dans cette grande quête,
Qui des Alexandrins signifierait conquête.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Avr - 20:34 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 17:54 (2011)    Sujet du message: Grimpoires et Gaité Répondre en citant

La nuit avait passé à un rythme effréné,
Et j’avais compulsé milles grimoires écornés !
Je n’avais point dormi, perdu dans mes travaux,
Qu’à l’horizon déjà, pointait un jour nouveau.
Fort des quelques nouvelles que j’avais pu glané,
Je m’empressais d’aller notre chef retrouver.
En chemin je tombais, oh comble du malheur,
Sur l’elfette joyeuse, souriant de tout cœur.

 
- Oh Beti, me dit-elle, ne trouves-tu point joyeux,
que tous prononcent alors des vers si chaleureux ?
Ces joutes enflammées de paroles distinguées,
rappellent à mon cœur, des elfes les contrées !

 
- Tu te trompes, lui dis-je, cela n’est qu’un mirage,
Car nous autres écorcheurs ne sommes point si sages.
Et en tant que poète je trouve bien malheureux,
les vers ainsi gâchés je t’en fais les aveux.
Car dans ce camp aucun de tous nos camarades,
ne peut prendre plaisir à de telles tirades.
Il est triste je pense que tant de poésie,
soit ainsi gaspillée, c’est une telle hérésie.

 
- Mais ne pouvons-nous point, nous réjouir quelques temps,
que nos vers prononcés soient portés par le vent,
Et vibrant de vigueur au son de la Nature,
Qu’aucune de nos paroles soit empreint de souillure !

 
- Eh bien profites alors de ces quelques moments,
Car je vais de ce pas dire à Thurin comment,
Nous pouvons de ces vers enfin nous délivrer,
il sera j’en suis sûr de cela enchanté !

 
Et m’éloignant alors de l’elfe chagrinée,
je rentrais d’un pas sûr, dans la grand tente bée,
Thurin dormait encore, et je le réveillais,
d’un simple coup de pied du sommeil le sortais,
il grogna sobrement, de l’imprévue douleur,
et me jaugea alors, avec mauvaise humeur.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 7 Avr - 11:57 (2011)    Sujet du message: Les Gardiens Répondre en citant

Thurin était assis plein de rage sur son lit,
gisaient autour de lui nombreuses femmes alanguies,
Il venait à nouveau, je peux en témoigner,
de passer une nuit à toutes les violer.
Et tandis qu’il nattait sa barbe habilement,
Il me parla du sort, mes lueurs réclamant :

 
- Qu’as-tu donc trouvé, dans tes fameux grimoires,
Qui puisse nous donner finalement quelques espoirs ?
Y a-t-il donc un moyen, soit-il compliqué,
pour définitivement ce sortilège lever ?

 
- Thurin, lui répondis-je, il existe un moyen,
Il nous faut pour cela, retrouver les gardiens,
De l’ancestral peuple du nom d’Alexandrins,
Pour enfin les défaire, et de nos propres mains.
Ils sont deux et puissants, démon des temps anciens,
Ils abhorrent de tout cœur, ceux qui sont béotiens.

 
- Beticok, dis-moi donc comment les affronter,
que je puisse sans attendre aller leurs têtes couper !

 
- Nous devrons traverser maints et moult contrées,
pour qu’enfin leur pays on puisse traverser,
Notre armée se devra de protéger la route,
le temps qu’un petit groupe , exempt de tous les doutes,
Pénètre au plus profond d’un sacré sanctuaire,
et apporte aux gardiens leur voile mortuaire.
Le premier est d’ébène, son plumage de ténèbres,
au craillement sordide tel un présage funèbre.
Le second de la terre puise ses énergies,
Il est la base du tout, il soutient et guérit.
Voila donc ce qu’on sait à propos des terribles,
qu’il faudra affronter de manière infaillible !

 
- Il me faudra alors, pour un temps réfléchir,
aux sujets des guerriers, qu’il nous faudra choisir,
Pour à la conclusion mener cette mission,
Ou pour partir au front, et l’annihilation
de ces Alexandrins par la force causer,
que leur pays honni enfin soit nécrosé.

 
Nous quittant sur ces mots je sortais de la tente,
pour contempler le camp et l’ambiance démente,
Partant le lendemain, la troupe se préparait,
à faire de son pire, à détruire la paix.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 7 Avr - 18:56 (2011)    Sujet du message: Ordonnance à la guerre Répondre en citant

Saccageant les villages, la troupe des Écorcheurs
allaient vers leurs ennemis, les cœurs plein de fureur.
Derrière eux ne restaient que ruines, cendres et poussières !
Les paysans pleuraient face à leur tortionnaires :
leurs bêtes étaient mangées, leurs fermes incendiées,
leurs récoltes détruites et leurs femmes violées.
Sur leur route de guerre un château apparut,
Dans leur sillage sanglant, le castel disparût,
les pierres déchaussées, les tours à bas jetées,
les chevaliers défaits, n’en restaient que fumées.
Et traversant ainsi les pays et contrées,
ne laissant derrière eux que ravages enragés,
ils arrivèrent enfin à l’orée de ces terres
dans lesquels ils venaient pour apporter la guerre.

Ce jour Thurin parla devant les Ecorcheurs

et il leur expliqua quel rôle serait le leur :



- Six nous partirons pour défaire les gardiens
de cette malédiction terrible qui nous tient
les autres resteront pour défaire l’ennemi
annihiler leur peuple et détruire leurs abris
pour que les six puissent sans dangers ni périls,
trouver les gardiens et leur ouvrir le nombril.
Haroutioume tu devras, de cela je te charge,
de tous les Écorcheurs ordonner à la charge.
Chevalier si loyal, de si belle ligné,
Commander tu devras, nos guerriers aligner,
diriger à l’attaque, protéger nos arrières,
je te ferais confiance, comme j’ai fait à ton père.
Les six qui partiront je m’en vais désigner,
et vous l’avez compris j’en serais le premier.
Beticok me suivra, avec tous ses grimoires,
car nous devrons compter sur son profond savoir,
Pour se battre avec moi, avec beaucoup d’éclat
et sa hache assassine, viendra ensuite Akka.
Soutenant nos arrières de son arc mortel
viendra l’archer Krastys, un rude ami fidèle.
De magie et de flammes, provenant des Géhennes,
Xelis aussi devra supporter notre peine.
Et enfin si jamais on en a le besoin
Mag l’elfe sera là avec ses sorts de soin.
Reposez-vous mes braves car demain dès l’aurore
De la guerre avec rage nous sonnerons le cor !

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 8 Avr - 19:28 (2011)    Sujet du message: Infiltration Répondre en citant

Profitant de la guerre et des rudes batailles
Thurin et ses amis purent trouver une faille
Pour pouvoir pénétrer dans la ville ennemie,
avec moult précautions, discrets et sans un bruit.
En effet les guerriers du peuple Alexandrin
étaient trop occupés à juguler l’entrain
des braves écorcheurs sous les ordres d’Harou ;
ils désespéraient de survivre à son courroux.
Et tout cela permit aux autres de rentrer
dans l’enceinte de la ville, marchant à pas feutrés.
Questionnant les péons, évitant les soldats.
A retrouver le temple, Beti point ne tarda :
Nombreux étaient les gens, nobles ou paysans,
qui venaient pour prier, en ce lieu en ces temps.
Le marbre colossal, en église érigé,
pointant droit vers les cieux, égérie du clergé,
des statues titanesques encadraient les allées
se dressant fièrement près du chemin dallé :
les héros courageux et les guides respectés,
les mages et les anges, symboles de piété,
contemplaient calmement les passants par milliers
qui sous leurs yeux de pierre se mouvaient humiliés.
Il fut, j’avoue, bien dur, à nous autres, Écorcheurs,
d’aussi baissé la tête, comme mus sous le malheur,
pour sans soucis atteindre l’entrée du sanctuaire
où l’ambiance était celle d’une marche funèbre.
Sans cesse notre sang, dans nos veines pulsant
voulait nous faire crier, que de rage rugissant,
à six et sans soutien, nous attaquâmes alors
armés de notre honneur nos ennemis sans remords.
Mais nous ne le fûmes point, car nous pûmes résister,
et nous serrant les coudes, marcher têtes baissés.
Lorsque nous pénétrâmes dans le temple sacré
nous pûmes apercevoir le saint autel nacré
qui trônait fier au centre de la pièce en silence
nous montrant le chemin de notre délivrance.
Mais la foule nombreuse empêchant le passage
par tous les pratiquants qui rendaient leurs hommages,
nous ne pûmes qu’alors nous cacher dans un coin,
une alcôve ténébreuse, de tous les regards loin,
pour attendre la nuit et que l’on puisse enfin
sans se faire remarquer emprunter le chemin.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 9 Avr - 18:54 (2011)    Sujet du message: Descente dans les ténèbres Répondre en citant

Puis dès la nuit tombée nous avions pénétré
dans la grande salle du temple, devant l’autel astré.
Nous y examinâmes l’imposant monument
avant d’enfin pouvoir, cherchant résolument,
trouver une manière de forcer l’artifice
et d’ouvrir le passage secret de l’édifice.
Et dès que devant nous apparut la voie bée
Nous nous y engouffrâmes sans un temps hésiter.
Dans le sombre couloir, une fois la porte close
nous dûmes donc avancer, l’humeur était morose.
Magdalina lança un sort qui pour effet
éclairait devant elle et les ombres repoussait.
Pour l’aider dans sa tâche Xelis se vit alors
invoquer des flammèches à la couleur de l’or.
Malgré sa volonté d’aider ses compagnons,
Il dut à contre cœur stopper l’invocation
Car les trois nains du groupe se jetèrent d’un saut
sur la flamme si pure, sur ce feu tellement beau.
Ils ne subirent pourtant point une seule brulure
car la flamme fut éteinte avant qu’ils n’en endurent.
Le démon très malin invoqua à nouveau
un feu qui cette fois avait couleur de l’eau.
De sa vive clarté il éclairait très bien
et éloignait aussi sans problème les nains.
C’est ainsi que la troupe d’un genre hétéroclite
se lança à l’assaut de la grotte maudite.

Chacun eut à subir dans la descente alors

des tourments terrifiants, à nouveau, et encore.
Les nains étaient à l’aise dans de tels souterrains
Mais cela n’empêcha ni Krastys ni Thurin
de voir sans un espoir leurs preux cœur se flétrir,
leurs esprits s’aliéner et leur corps s’agonir
car ils voyaient sans peine briller dans les ténèbres
scintiller sous leurs yeux tels des cortèges funèbres
des milliers de joyaux, et tout autant de gemmes
qu’ils ne pouvaient miner, leur causant des problèmes.
Akka n’était guère mieux à quelques pas derrière
Car après un moment elle n’avait plus de bière.
Des quatre grands tonneaux qu’elle avait apportés
contre toute prudence dans son bagage léger
elle n’avait plus un fond, pas même un gobelet :
il n’y a pas de doute son état empirait.
Xelis aussi vivait dans ses propres soucis
car il était de froid sans un doute transi.
Et plus on s’enfonçait dans les profondeurs sombres
et plus il était proie des glaciales ombres.
Mag était, quant à elle, victime de la terreur
que chez son peuple ancien causaient les profondeurs.
Moi j’avais à subir les coups des tortionnaires
qu’étaient pour un incube des milliers de prières.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 10 Avr - 17:07 (2011)    Sujet du message: Les raisons du démon Répondre en citant

Descendant malgré tout vers l’obscure profondeur
Akka me questionna alors, pleine de candeur :



- Comment cela se fît, ménestrel des Cauchemars,
Que ne soit avec nous Kociteb le noir ?
Il n’a point du vouloir nous autres accompagner
Comme s’il n’avait alors vraiment rien à gagner
à venir avec nous, à défaire l’ennemi !
Dis-moi donc Beticok pourquoi il n’est ici ?


- Il n’a voulu non plus, ajouta donc Thurin,
dans la grande bataille donner un coup de main !
Il m’a dit qu’il avait une affaire à mener.


- Il avait, répondis-je, d’autres chats à fouetter !
Il y a eut des soucis dans sa Corporation,
il a organisé alors une réunion
avec les responsables de ses départements
pour qu’on puisse trouver solution prestement !


- Que s’est-il passé, demanda donc la naine ?
Qu’est-ce alors qui pourrait lui causer tant de peine ?


- Ce qui en a causé à nous autres Écorcheurs
a aussi provoqué de terribles erreurs,
et il doit sans attendre aller les réparer.
Si jamais il y arrive il pourra nous aider !
Le problème est pour lui celui de tous ces vers
qui provoquent des désastres également dans l’éther !
Imaginez-vous donc : les cauchemars sont livrés
mais en alexandrins ils se trouvent prononcés !
L’effet n’est point d’effroi mais plutôt hilarant
Nous livrons des cauchemars, ils les trouvent marrants !
Kociteb doit alors tout réorganiser
Pour que ceux sans paroles uniquement soient livrés.
Ainsi seulement la peur règnera à nouveau
sur le monde des songes, les rêves nos rivaux
et tous les doux fantasmes demanderont pitié
et nous, comme il se doit, ne pourrons l’accorder !
Mais bien sur si jamais besoin se fait sentir
Le Seigneur des Cauchemars viendra sans défaillir
puis il s’incarnera, par mon corps attirer,
et sur nos adversaires portera son ire.



Akka en fut réjouie, sa colère adoucie,
mais cela me causa des tracas pour ma vie,
car à chaque danger qui m’était présenté
elle tentait éhontée d’alors m’y projeter
pour que son cher ami Kociteb le démon
leur apporte son aide et un peu de frisson !

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 11 Avr - 21:03 (2011)    Sujet du message: La caverne aux gardiens Répondre en citant

Nous arrivâmes enfin dans une immense grotte
et le sol boueux nous foulâmes de nos bottes.
De milliers de cristaux brillait une lumière pure
qui par sa douce lueur conférait de l’allure,
et faisait ressembler cette grande cavité
à un sublime enfer, aux limbes mordorées.
Avançant prudemment, dans le silence de plomb,
Chaque bruit résonnant percutait notre aplomb
sans pouvoir le blesser, sans nous faire chanceler
même malgré les échos vibrant de tous côtés.
Nous arrivâmes enfin au bord d’un ruisselet
qui grandit rapidement et patient chatoyait
d’une pureté si jolie qu’alors même les nains
restèrent émus devant le si beau lac hautain
qui s’étendait lascif devant nos douze yeux
qui choqués de l’éclat et du chant mélodieux
de cette eau tellement belle pleurèrent alors des larmes
ne pouvant rendre hommage justifié à ces charmes.
On pouvait voir au centre de la belle eau paisible
un îlot fait de pierre qui semblait notre cible :
un grand arbre au tronc brun semblait en émerger
et étendait ses branches pour la voûte supporter.
Sur son bois on pouvait une ombre distinguer
faite de milliers de plumes et semblant nous narguer.
Elle ouvrit son grand bec et d’un cri des enfers
fit entendre sa voix et montra sa colère.

Pour atteindre sans attendre l’îlot et les gardiens

il nous fallait une nef et nous n’en avions point.
Nous savions qu’une surement ne devait être loin
Mais malgré les cristaux, nos yeux n’y voyaient rien !
Mag, grâce à un sort, put pourtant attirer
vers nous l’embarcation qui était bien cachée
Et nous pûmes alors, causant l’horreur des nains,
embarquer vers l’îlot, et aller vers la fin
de cette longue quête et de ces vers charmants
voguer vers les gardiens de ce peuple dément.
Et quelques instants plus tard, nous mîmes pied à terre
sur cette île maudite d’où proviennent ces vers
et serrant fièrement nos armes dans nos mains
nous nous préparâmes à affronter le destin.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 12 Avr - 19:28 (2011)    Sujet du message: Première bataille Répondre en citant

Et nous nous approchâmes, cœurs prêts pour le combat
l’un d’eux tourna la tête et nous dévisagea.
C’était le sombre oiseau, qui étendit ses ailes
et puis nous attaqua de ses serres cruelles.
Planant entre nous autres et la voute superbe,
chacun de ses passages déclenchait une gerbe
du sang de nous, guerriers, qui tentions sans faiblir
de blesser l’animal, de le faire défaillir.
Mais les haches trop courtes de nos amis les nains,
bien que bien acérées ne s’agitaient qu’en vain.
Et la faible lueur des milliers de cristaux
faisait danser les ombres telles des êtres spectraux
empêchant les archers de viser l’être hideux
et de cribler de flèches le gardien monstrueux.
Mag avait fort à faire avec les sorts de soin
et ne pouvait donc pas attaquer l’être avien.
Heureusement pour nous, notre démon Xelis
d’une chaude incantation récita les prémices.
Des colonnes de feu s’élevèrent soudainement
perturbant le parcours de l’ennemi volant.
Les éclatantes flammes donnèrent aussi de plus
à Krastys et à moi un différent bonus
car nous pûmes aussitôt nos flèches encocher,
pour faire feu de tout bois et sur l’être tirer.
Et comme nous combattions, nous remarquâmes alors
que l’ennemi puissant faisait de gros efforts
car ses ailes en lambeaux ne pouvaient le porter.
Planant douloureusement, il tomba à portée
des haches meurtrières des deux nains énervés
qui lacérèrent ses chairs jusqu’à lui enlever
toute possibilité de fuite ou de retraite.
Enfin plainte il poussa, si faible et si discrète,
alors que dans leur rage, ombre devant les yeux,
les nains brutalement, l’envoyaient vers les cieux,
hachant finalement les restes du gardien
avec moult violence pour qu’il n’en reste rien.



- Un gardien est défait, nous dit alors Thurin,
mais point de réjouissances, il en reste encore un !
Dis-moi cher ménestrel, où se cache ce dernier ?

 
- Il ne se cache pas, il est sous notre nez !
Ou plutôt devrais-je dire, il est dessous nos pieds.

 
- Comment le faire sortir, qu’on le fasse donc expier
ce crime abominable qu’est de s’être moqué
des puissants Ecorcheurs !

 
-                                         Je vais le débusquer !
_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 13 Avr - 20:18 (2011)    Sujet du message: Seconde Bataille Répondre en citant

Fort des mots prononcés, je me désincarnais
et par les flots des songes porter je me laissais.
J’évitais habilement les récifs des prières
et m’approchais gaiement un peu plus des enfers.
Je ressentais enfin un esprit différent
et je m’y agrippais fermement, l’altérant,
le poussant alors à s’éveiller et nous voir,
il le fit et soudain je sentis son pouvoir.
Esquivant les esquifs des pensées optimistes
je regagnais mon corps et contemplait du schiste
les racines qui sortaient et aux miens s’en prenaient
et nous nous défendions : la rage nous soutenait.
Thurin et Dame Akka rivalisaient d’ardeur
Ils jouaient de leurs haches, les yeux plein de bonheur,
autour d’eux et sans fin, des copeaux retombaient,
mais l’ennemi sans attendre à la charge retournait.
Krastys et moi, archers, ne pouvions faire grand-chose,
car de l’épaisse écorce entravait notre cause,
et arrêtait nos flèches sans qu’elles ne fassent de mal
à l’ennemi vicieux, au titan végétal.
Quant à Magdalina, elle ne pouvait se battre :
impitoyable sort, qui réchauffé dans l’âtre
de son esprit sylvestre, empêche sans remords
tous les elfes à des arbres de causer quelques torts.
Il ne restait alors pour aider les guerriers
que le brûlant Xelis, le front ceint de lauriers,
alors que sans efforts, et tout autour de lui,
il faisait un grand feu de l’arbre, sans soucis.
Et entre les brûlures et les coups meurtriers
le gardien peu à peu se trouva acculé
et dans un dernier geste guidé par son instinct
il nous happa alors, elfes, démon, et nains,
par ses souples appendices dans le sol rocailleux
mais pour se dégager, Xelis lança du feu
qui trouva nourriture pour son fier appétit
sous forme des racines : l’arbre en cendres finit !
Mais tandis qu’on tentait alors de s’échapper
du sol dans lequel nous nous trouvions piégés
nous entendîmes alors un craquement d’horreur
nous regardâmes en l’air et nous dîmes « 
Malheur ! »
Car la voûte géante n’était plus soutenue,
les rochers qui avant se trouvaient maintenus
par l’arbre si solide commençaient à chuter
et ils semblaient vouloir venir nous écraser.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 20 Avr - 12:15 (2011)    Sujet du message: Les Ecorcheurs VS Les Alexandrins Répondre en citant

Comme l’arbre brûlait sous nos yeux affolés
nous nous débâtîmes et pûmes nous dégager
de la gangue terrestre qui nous emprisonnait.
Nous nous précipitâmes car filer il fallait.
Des rocs gargantuesques pleuvaient autour de nous
nous étions prudents pour ne point finir dessous.
Par les moult tremblements de l’antre ténébreuse
l’eau, calme tout d’abord, se trouvait sulfureuse.
Bien que la traversée fût très courte en durée
quatre des compagnons en furent tous chamboulés :
les nains étaient verdâtres, paraissant agonir,
et le feu de Xelis semblait prêt à mourir.
Nous remontâmes ensuite le chemin parcouru
en trois fois moins de temps qu’il n’en avait fallu.

Et quand nous débouchâmes enfin à la surface
Nous vîmes le spectacle d’une foule proie à l’angoisse :
Les cris étaient nombreux et les plaintes puissantes
ils souffraient de l’emprise de la peur incessante !
Et en écoutant donc leurs paroles discrètement
Nous comprîmes avec joie la cause de l’affolement :
les Écorcheurs venaient, par notre Harou menés,
sur une route de sang pour détruire la cité,
les corps jonchaient sans fin les ruelles étroites
le géant Écorcheur, tel un sublime Goliath
tuait négligemment le peuple Alexandrin
qui tentait d’échapper à sa poigne d’airain.

Plus tard dans la soirée, dans les rues ravagées
trônait un feu sublime, d’une brûlante beauté,
et comme veut la coutume, tous les combattants fiers
de la troupe écorcheuse partageaient une bière,
ou plutôt des tonnelets, qu’avait récupéré
Akka dans les décombres de la grande cité.

Thurin me retrouva pour enfin me parler :

- Dis-moi Beti pourquoi nous parlons versifié ?



- Le deuxième gardien, dus-je alors expliquer,
n’a surement pas encore fini de s’enflammer !
quand il ne restera que des cendres de ce bois
nous retrouverons donc enfin toutes nos voix !


- Mais enfin ! ça ne peut pas durer si longtemps !
Si ce foutu rejeton d’Yggdrasil met plus de temps
à crever, je retourne l’enterrer moi-même !
- Thurin, ajoutais-je avec un sourire !


Il n’eut pas besoin de plus : il comprit. Et c’est dans la joie des possibilités retrouvées que des milliers de jurons grossiers furent relâchés dans le ciel nocturne. Mais je ne les annoterais point ici !

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:25 (2018)    Sujet du message: Les Ecorcheurs VS Les Alexandrins

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Haladins de Brethil Index du Forum -> Salle des archives -> Oubliettes ! -> L'Antre de Beticok Sqazle -> Chroniques de Beticok Sqazle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com