Les Haladins de Brethil Index du Forum
Les Haladins de Brethil Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La Grand' Fête de Barak Azril
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Haladins de Brethil Index du Forum -> Salle des archives -> Oubliettes ! -> L'Antre de Beticok Sqazle -> Chroniques de Beticok Sqazle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 20 Sep - 20:50 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

- Bien le bonsoir gens de Brethil, habitants de Barak Azril, et voyageurs de passage ! Ce soir, pour la première soirée de fête, vous allez pourvoir assister à la course maudite ! Le principe est simple, des équipes en duo devront traverser un parcours défini ! Des bandes lumineuses magiques de couleurs rouges joncheront le parcours ! Les participants devront rester entre celles-ci sous peine de disqualification ! Ils devront franchir des obstacles pour décrocher le prix !


Des milliers de spectateurs se serraient sur les murailles pour pouvoir observer de plus près les épreuves. Pour ceux qui n’avaient pas cette chance, encore plus nombreux, le spectacle était projeté dans le ciel et sur les murs des tavernes (pour ceux qui voudraient boire en regardant le spectacle, très nombreux également). Et sur la ligne de départ, une trentaine d’équipes, de tous genres et compositions. Se détachaient particulièrement du lot quatre d’entre elles : un gnome et un troll faisaient équipe (surnommés par les spectateurs Laurel et Hardy), un loup-garou, sous sa phase lupine, était accompagné d’un mouton-garou (Si ! Si ! Ca existe, mais ils ne sont pas très respectés ni craint ! D’ailleurs son sobriquet été rapidement devenu « encas »), un elfe de lumière et une elfe sombre, si bien que le publique elfique ne savait s’il fallait encourager ou hué cet étrange apparemment, et bien sur deux des figures légendaires des terres de Brethil, les bras droits (et oui il en a deux) du légendaire Thurin, Harou et Akka.


- Prêts ! Partez ! Les concurrents s’élancent dans la course, à l’exception de … Dame Akka et Harou, la première étant occupée à finir les tonneaux qu’elle avait amené au point de départ, et le second étant en train de dessiner des schémas sur des rouleaux de parchemins !


Alors que les autres groupes tentent de profiter de la ligne droite du début de course pour prendre de l’avance, ces deux là semblent ne pas se préoccuper de grand-chose. Quand Akka finit un tonneau, Harou le récupère et commence à le modifie. Avec la dizaine de tonneau qu’Akka a fini, Harou parvient à confectionner un char assez imposant. Puis Akka redresse le dernier tonneau, encore plein qu’il reste, amène ses doigts à se bouche et pousse un incroyable sifflement, avant de finalement ouvrir le tonneau à l’aide de sa hachette.


- Il arrive, dit-elle à Harou !
- Bien, le triple harnais est presque fini.


A ce moment, une cacophonie d’aboiement résonne dans la nuit, d’une puissance à faire trembler les murailles, et un chien tricéphale d’une taille de presque deux mètres au garrot arrive au grand galop. Une tête se met à téter la bière, la seconde lèche Akka et la troisième donne des coups de museau à Harou. Varag est là.
_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Sep - 20:50 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 20:27 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Il ne faut qu’un seul instant à Akka pour harnacher Varag. Après tout, le cerbère féroce avait refusé de laisser Harou lui passer l’étrange instrument autour des cous. Mais pour la naine (et aussi grâce au tonneau de bière, vu qu’il possède les mêmes particularités gastronomiques que sa maitresse), il avait tendu docilement ses cous. Puis les deux nains étaient montés dans la carriole-tonnelets, et avait lancé la bête.


- Incroyable, hurla le présentateur dans l’amplificateur vocal magique ! Les voilà partis à toute allure !
- Tricheurs, hurlèrent certains spectateurs qui avaient manifestement pariés sur d’autres concurrents !
- Pour ceux qui s’opposeraient à cette action, je tiens à préciser que les seules règles sont de ne pas recevoir d’aide d’une personne extérieure, ou de franchir la ligne ! Ils n’ont pas franchi la ligne, et aucun animal, fut-il un cerbère, ne peut être considérer comme une personne !


Dans toute la ville, plus aucune opposition ne se fit entendre. Certes, ce n’était pas grâce aux explications raisonnables du présentateur (bien qu’il ait peut-être réussi à convaincre un très faible pourcentage des râleurs), mais parce que toutes les personnes qui avaient osés critiqués les héros des Haladins, au sein même de Barak Azril, s’étaient rapidement vu frappé par toutes choses contondantes qu’on pouvait trouver en ville.


- Ils dépassent tous leurs concurrents ! Incroyable ! Quelle vitesse ! On croirait presque que les vents les portent !
- Je n’ai rien fait moi, répondit Lalaline aux regards curieux des autres Officiers Haladins qui regardaient la course en sa compagnie ! Il veut juste dire qu’ils vont vite !


Après cette première ligne droite, dans laquelle Harou et Akka avaient prit une avance incroyable sur leurs concurrents, les deux nains arrivèrent devant un étrange assemblage en bois et en pierre sur lequel on pouvait voir des dizaines et des dizaines de cercles magiques tracés !


- Dame Akka et le chevalier Haroutioume sont arrivés au premier obstacle. Ici, chaque concurrent doit pénétrer seul dans un des cercles, et affronter la créature qui apparaitra ! Ils ne pourront passer à la suite des épreuves qu’une fois les deux ennemis vaincus ! Sur qui vont tomber nos glorieux participants ?



 

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 18:31 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Akka pénétra en première dans le cercle de combat. Le sol commença aussitôt à trembler. Il gonfla devant les pieds indifférents de la naine, jusqu’à avoir l’imposante stature du tas de terre de deux mètres de haut. Puis ce tas se contracta, formant une apparence humanoïde alors que la terre glissait sur les formes belliqueuses de l’élémentaire de roche. L’entité ouvrit sa gueule immense et poussa un énorme rugissement, rappelant le grondement d’une avalanche, dans les ténèbres nocturnes. Il ne parvint qu’à faire sourire la naine.


Plus loin, Harou passait entre les différents cercles d’invocations et les observaient, prenant quelques notes dans un carnet sur leur structure, leur périphérie, et d’autres détails du genre. Il avait beau ne rien comprendre au langage runique utilisé pour cette sorcellerie, il tenta de tirer de ses observations des conclusions quant au type d’adversaire à affronter. Ne vous y trompez pas, il souhaitait faire face au plus monstrueux, pour que personne ne pense que la chance soit la raison de leur victoire. Ayant finalement conclu que le cercle le plus grand, qui devait bien faire dix mètres de diamètres, servait à invoquer un dragon, il y pénétra.


A ce moment, la naine jeta sa hache à terre et sortit une pioche de son bagage. Puis elle se mit au travail en fredonnant quelques mélodies de son enfance, quand elle suivait son père dans la mine :
« Une Pioche, dans la terre,
Et Je sors des joyaux ;
Une pioche, dans la tête,
Et je sors le cerveau… »
  
Et ainsi elle passait à l’attaque, brisant joyeusement des morceaux de son ennemi, comme emportée par une fureur destructrice.


Devant les yeux ébahis du nain, se dessina dans l’obscurité vespérale les contours de son ennemi invoqué. Il avait un corps sombre tel l’ébène, qui semblait renvoyer l’éclat des torches environnante. Deux ailes diaphanes encadraient son corps, lui permettant de planer dans les airs, à quelques mètres au-dessus du sol. Dans ses yeux brillait la soif de sang, et la silhouette diffuse de celui qu’il avait reconnu comme sa proie. Face à Harou se dressait, impitoyable, un moustique plein de rage.


- Et voila, hurla le présentateur ! Nos deux héros font face à leurs Némésis ! Akka est en train d’achever l’élémentaire de roche à coup de pioche ! Malgré ses qualités de guerrières, nous pouvons voir son héritage d’une famille de mineurs endurcis ! Quant à Haroutioume, il doit affronter un moustique ! Et il a sorti son arc et ses pieux ! Mais seront-ils utiles contre un si petit adversaire ?



  

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 17:58 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Pendant ce temps, Thorgar continuait à essayer de rattraper le score de Thurin en jetant des enclumes sur les prisonniers. Bien entendu, ce dernier était partit depuis longtemps, mais il en fallait bien plus pour décourager le nain qui ne remarquait pas que de plus en plus de monde partaient regarder la course, et qui n’entendait pas non plus les commentaires du présentateur, trop occupé qu’il était à améliorer son score.


Après un long moment, et un nombre très important d’enclumes jetées, il quitta enfin cette attraction. Il n’avait bien entendu pas réussi à dépasser le recors de Thurin. Mais il n’avait pas abandonné non plus. En fait, il avait été jeté dehors car trop de concurrents avaient du être hospitalisé du à des lancers malheureux d’enclumes. S’il avait fallu compter des points en considérant les autres joueurs, Thorgar aurait surement décuplé son score et donné honte à Thurin. Mais tiré sur les autres participants n’était pas considéré comme valide dans cette attraction. Et c’est en pestant contre cette règle injuste et stupide que le nain s’éloigna dans les rues.


Voyant que tout le monde autour de lui regardait au ciel, Thorgar leva également la tête. Bien entendu, il aurait normalement du avoir sous les yeux les images de la course, mais il n’y avait que le ciel étoilé. A ce moment précis, un des mages qui maintenait la gigantesque transmission s’était écroulée, et bien qu’il fut évacué et remplacé en un instant, Thorgar ne regarda le ciel que pendant le court instant d’interruption. Et il ne comprit évidemment pas pourquoi tant de monde était fasciné par le ciel.


Il réfléchit intensément, et parvint instantanément à une conclusion erronée. Mais après tout c’est gens regardaient le ciel, et il n’y avait rien quand il avait à son tour levé la tête. En conséquence, ce qu’ils observaient avec tant d’attention devait surent n’apparaitre que de manière extrêmement fugace. Un oiseau ! Ou quelque chose qui passait aussi rapidement mais plus régulièrement. Et aussitôt, il eut la réponse ! C’est gens étaient émerveillés devant le courage, la ténacité et l’abnégation des participants du jeu de la catapulte, qui continuaient leurs tentatives même de nuit.


Aussitôt, une vague de honte l’envahit ! Pourquoi avait-il donc arrêté de participer plus tôt dans la matinée ? Ah oui ! Il avait écrasé des touristes et défié Thurin ! Mais maintenant que le défi était terminé (pas de son plein gré, mais bel et bien terminé), il pouvait retourner à son occupation prioritaire. Et il se mit donc à courir avec empressement en direction du jeu. Et il ne prêta aucune attention à la transmission mentale qui reprenait ses droits dans le ciel.


En moins d’une dizaine de minutes, il se retrouvait devant le stand qui était vide. Utilisant une fois de plus sa manière de réfléchir pour le moins inhabituelle et particulière, il en conclut que comme il y avait peu de participants à cette heure, on devait activer soi-même l’engin. Il s’installa donc sur une des machines disponible, s’accorda une seconde pour reprendre son souffle et serrer les dents, puis enclencha le mécanisme.


  

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 27 Sep - 20:22 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

A Barak Azril, l’air est calme et la lourdeur de l’alcool disparu abruti encore toute la ville. Chacun, dans la rue ou dans les tavernes, dans sa chaumière ou dans sa tanière, dans sa hutte ou dans son trou, dans sa maisonnette ou dans son manoir, dans ses appartements ou dans La Taverne, dort profondément. Excepté pour une âme en peine. Alors que l’étincelante matinale se brise sur l’aquarelle aux milles couleurs des tours de la magnifique Citadelle, dans les profondeurs de la terre, de par les couloirs trop souvent inusités, aux milieux des tonnes de lins et de peaux, qui prennent de l’âge et la poussière, ne montrant leurs secrets aux éclats encrés qu’à de très rares érudits, et parmi les fibres arachnéenne qui forment un dédale éthéré, un elfe, les oreilles pointues et le dos courbés, se penche avec lassitude sur les pages fatiguées du lourd Codex. Une plume à la main, il recopie, malgré ses yeux qui tremblent de sommeil, les archives importantes du royaume, les récits des premiers âges de Brethil.


Après des heures et des heures, il ferme enfin le lourd volume et le replace presque religieusement dans son rayon. Il retourne près de la grande table et met de l’ordre dans ses affaires, allant installer le recueil fraichement recopié à côté de ses frères qui l’ont précédé, et remplaçant sa plume dans sa besace. Une fois la table correctement nettoyé, Beticok s’allonge sur celle-ci et s’endort presque instantanément. Un sommeil simple, sans rêves ni cauchemars (merci Koci !) ! Un repos bien mérité après ses trois jours éreintants consacrés sans une pause aux archives des origines.


Il se réveille en sursaut dans la pièce sombre. Sa dernière bougie s’est éteinte, et dans ce lieu coupé du monde, il se demande l’heure qu’il peut être. Mais la faim dévorante qu’il ressent plus haut lui donne une petite idée concernant cette question. Il se dégourdit rapidement les pieds, récupère sa besace, et son luth. Puis il se met en route. Il traverse les couloirs, qui sont de mieux en mieux éclairés et de plus en plus dorés et argentés (une mauvaise manie naine). Quelques servants lui décroche un regard un peu surpris, et surtout anxieux et espérant. Mais il ne répond rien. La route qu’il prend suffit de toute manière à confirmer les soupçons de la maisonnée, et on peut entendre dans son sillage les soupirs de serviteurs.


Puis il arrive devant la taverne. Il se place devant, ouvre la porte, et s’écarte. Un nain qui passait derrière est projeté contre le mur opposé, une cruche plantée dans la tête. Un sourire sur le visage, le ménestrel pénètre dans la taverne et s’écarte rapidement de la ligne de mire d’une naine rageuse. L’ambiance lourde de la taverne semble s’alléger, et un jeune nain demande :


- Tu viens pour conter ?
- Bien sur, sourit l’elfe tandis que l’ambiance s’allège et que les commandes de bières s’accumulent auprès du tavernier !
- Il était temps, grogne Akka !
- Bien entendu, ma reine ! Nous disions donc que vous et Harou participiez à la compétition, alors que Thorgar s’amusait avec une catapulte…


  

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 28 Sep - 21:37 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Un quart d’heure plus tard, les deux nains quittaient l’épreuve du combat. Akka l’avait rapidement finie, et d’autres concurrent aussi, mais l’adversaire inhabituel, furtif et minuscule d’Harou l’avait lancé dans un combat d’endurance que la rage aveugle du nain avait fini par remporter. La naine hésita à lui enfoncer violement la tête dans le sol pour le punir d’avoir perdu tant de temps, mais elle se résigna au final à ne le point faire, car elle perdrait en conclusion encore plus de temps. Elle se contenta alors d’un petit cou sur le crâne, suffisant pour faire du hachis de cervelle chez la plupart des gens. Mais les officiers Haladins ne sont pas la plupart des gens.
 

Il s reprirent la course, et se précipitèrent vers la troisième épreuve. Face à eux se dressait un énorme mur, de quelques dizaines de mètres de haut. Les bandes colorées sur le côté montraient clairement qu’il fallait affronter cet obstacle de face. Impossible de le contourner. Et les quelques concurrents qui les avaient dépassé (à cause du moustique d’Harou) étaient déjà en train d’escalader l’ouvrage. Les nains n’étant pas vraiment taillés pour l’escalade (un sport d’elfe, de grimper dans les arbres et tout ça), Akka récupéra sa pioche (celle qu’elle avait utilisée contre l’élémentaire)  et en fournit également une à Harou.
 

Pendant une dizaine de minutes, les deux nains s’acharnèrent contre le mur solide, mais ils durent, malgré eux, abandonner l’idée de creuser un passage à travers cet ouvrage, car ils n’avaient qu’à pine réussi à créer une étroite fissure dessus. Mais ils n’avaient pas vraiment envie de grimper.
 

- T’as une idée, demanda Akka ?
- On devrait pouvoir faire tomber le mur, mais pour cela, il faudrait lancer un lourd projectile au niveau du sommet, avec une force énorme !
- T’as bien ça non ?
- Mes pieux ne suffiront pas ! Il faudra avoir au moins une catapulte…
- WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
 

Ce cri était celui de Thorgar, qui était passé, sous la force de la propulsion, au-dessus de la muraille. Il n’avait pas fait attention et n’avait pas remarqué que les catapultes avaient été déplacées pour libérer de la place, et qu’elles ne visaient donc plus le même point. Et par chance (pour Akka et Harou) ou par malchance (pour lui), il se trouva que la catapulte qu’il avait choisie se trouvait parfaitement alignée avec le mur, qu’il percuta avec force. L’impact endommagea à peine l’ouvrage (et beaucoup plus le nain) mais celui-ci commença à s’incliner sous la force du choc.
 

- T’avais raison, fit remarquer Akka à Harou !
- Bien sur ! Dans ce genre de cas, j’ai toujours raison !
- Merci Thorgar, cria finalement la naine alors que le sommet du mur s’inclinait de plus en plus à la recherche du sol.


 

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 21:43 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Le mur prit de plus en plus de vitesse et s’écroula lourdement sur le sol. Mais il était si solide que le choc ne suffit même pas à le briser. Profitant du fait que la chute et l’impact redoutable aient désorientés les quelques concurrents qui étaient occupés à grimper le mur, Akka et Harou grimpèrent le mètre qui les séparaient de la surface de l’obstacle et le traversèrent en courant. Ils ne surent d’ailleurs pas qu’ils venaient également de traverser le quatrième obstacle, une fosse bardée de pieu, que le mur avait recouvert.


Puis ils arrivèrent, et s’arrêtèrent devant le dernier obstacle. Ils restèrent bloquer un long moment devant celui-ci, leur honneur et l’attrait du premier prix se battant dans leurs cœurs contre l’horreur de cette épreuve, qui les poussaient tous les deux à souhaiter abandonner. Face à eux se trouvait un lac, qu’ils devaient manifestement traverser, et horreur de toutes les horreurs, il était rempli d’eau. Ils tentèrent tous deux de s’approcher, à pas lents, de ce dangereux ennemi, mais l’instinct nain, trop profondément inscrit dans leurs gênes, les empêchaient de commettre une telle folie.


- Que fait-on Akka, demanda Harou ?
 

La naine se posa également la question. Elle aurait espéré que le naingénieur aurait pu trouver une solution à ce problème, mais ce n’était manifestement pas le cas. Elle regarda dans les environs pour tenter de voir une solution, et comme par hasard, à cet instant précis, elle vit la solution apparaître devant ses yeux et courir à leur rencontre. Elle l’arrêta avec un fabuleux coup de poing qui manqua lui décrocher la tête.

 
- Qu’est-ce que tu fais, demanda Harou en regardant les corps évanoui de deux de leurs concurrents ?
- Je construis un pont !
- Il n’y en aura pas assez !
- Plein d’autres arrivent !


Et comme la naine l’avait si justement fait remarquer, les concurrents arrivèrent les uns après les autres, formant petit à petit une masse inanimée de chair derrière les deux nains. Et dès que ceux-ci estimèrent avoir suffisamment de matière première, ils entreprirent d’envoyer les corps un après l’autre dans l’eau, se construisant petit à petit un pont de corps, peu stable certes, mais qui évitait tout de même de se mouiller (à condition d’être suffisamment rapide et agile). Mais les deux nains possédaient ces qualités (dans le cas d’Akka, un taux d’alcool minimum dans le sang étant cependant nécessaire), et ils purent donc franchir l’obstacle.


 
 

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 21:38 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Le reste de la course ne possédait plus d’obstacle, et c’est donc avec une grande facilité qu’Akka et Harou finirent premiers. Il n’y eut aucun second. Entre ceux qui avaient succombé au bâtissage du pont et ceux qui étaient tombés face aux différentes épreuves, il ne resta au final que très peu de participants, qui abandonnèrent par crainte qu’une prochaine épreuve oblige les deux nains à utiliser une fois de plus de la matière première.


La cérémonie fut majestueuse, et Akka réussit l’exploit de boire sans s’arrêter du début à la fin. Pour cela, elle avait récupéré l’un des tonneaux spéciaux d’Harou, et lui avait gentiment demandé (les poings n’ayant pas suffi, elle avait sorti sa hache) de trouver un moyen de connecter ce dernier à une des nombreuses fontaines de bières. Et sans interruption, même durant son discours de victoire, elle avait absorbé le précieux breuvage.


- Quelle magnifique victoire, avait résumé le commentateur ! Un commencement parfait avec l’intervention de Varag dans la première épreuve, la course, des combats magnifiques, un peu de chance, et un bien grand mélange d’ingéniosité et de cruauté pour finir en beauté ! Avez-vous quelques commentaires à faire sur cette victoire ?
- On a les places pour Krongkil, demanda la Naine ?
- Bien sur, mais vous ne pourrez en profiter qu’après la fin des festivités, alors pourquoi ne pas en profiter pour commenter votre victoire ?
- Bien, bien ! Varag m’est très fidèle, c’est normal qu’il m’aide ! Un combat ne fera jamais peur aux Haladins, la chance fait partie du jeu, l’ingéniosité n’est pas notre point le plus fort, excepté quand il est lié à la cruauté, et je me targue d’être une experte dans ce domaine ! Il était donc normal que nous gagnions ! (Et tout cela en buvant de la bière non-stop, je vous le rappelle)
- Et vous Harou ?
- Et bien il me faut avouer que cette course était extrêmement intéressante. Je pense que la première épreuve était sensé vérifié notre endurance et notre vitesse, mais comme d’habitude, un brin d’intelligence permet toujours de s’en tirer pour un moindre effort. En revanche, les cercles d’invocations m’ont bien eu ! Je pensais avoir un adversaire plus gros…
- A l’origine, c’était pour piéger ceux qui voulaient un adversaire faible ! Mais apparemment, c’est efficace également contre ceux qui veulent des ennemis puissants.
- C’est vrai ! Nous avons eu de la chance pour la suite !
- Qu’auriez-vous fait si Thorgar ne s’était pas écrasé ! Auriez-vous grimpé ?
- Bien sur que non ! En creusant à la base, nous aurions pu faire tomber le mur dans l’autre sens ! Le problème étant qu’il nous serait tombé dessus. Ça ne aurait pas arrêté, mais peut-être donné un mal de crane, et la bière est suffisante pour cela ! Une fosse à pieu ne nous fait pas peur, mais si le mur n’était pas tombé, je ne sais pas si nous aurions pu récupérer assez de matières pour la fin ! Mais bon, nous étions les meilleurs, et cette épreuve l’a prouvée !
- Félicitons une fois encore nos vainqueurs, cria le présentateur au milieu des vivats de la foule en délire !



  

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 1 Oct - 20:58 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Et on peut dire que c’est ainsi que se termina le premier jour de la fête, Thurin retourné se reposer à ses quartiers, Harou et Akka fêtant dignement dans la joie et la boisson leur victoire, et Thorgar scellé dans les restes du mur de l’épreuve, personne n’ayant daigné le sortir de là. Et on peut dire que les jours suivants se passèrent sensiblement de la même façon, seule l’attraction du soir subissant quelques changements.

 
Le second jour, une grande tombola fut organisée, nombreux furent les participants, et les vainqueurs, n’ayant besoin que de chance, furent bien évidemment une bande de gnomes vêtus de pieds en capes de trèfles à quatre feuilles. Ils gagnèrent ainsi une armure complète (armes fournies en prime) du parfait guerrier nain. Faite uniquement d’orichalque et de mithril, la radiance solaire qui en émanait lui avait valu le nom d’« Armure irisée ». Mais bien entendu, chacun des membres du groupe découvrit vite que l’armure était bien trop grande pour eux. Ils acceptèrent donc de la rendre au royaume de Brethil en échange d’un prix adéquat. Mais n’étant guère au fait des prix des matériaux utilisés, et de la richesse du travail fourni, ils se firent arnaquer en bonne et due forme, obtenant pour toute compensation qu’une année de consommation de bières gratuite dans toutes les tavernes de la capitale.

 
Le troisième jour laissa place à un concours de maîtres joaillers (nous sommes un royaume à majorité naine tout de même). Le but était de pénétrer dans les mines les plus dangereuses de Brethil (rouvertes pour l’occasion), affronter les vilains pas beaux qui y résidaient, réussir à obtenir des gemmes bruts et des minerais précieux, revenir à la ville, les travailler, et montrer aux juges le résultat obtenu. Et tout cela en trois heures. Le gagnant fut officiellement un nain qui venait d’un lointain pays, mais officieusement les coffres de Brethil, car toutes les œuvres présentées, raffinées et indescriptibles, allèrent les rejoindre après la clôture de l’épreuve. Et le vainqueur obtint un blason et une certification de joailler de Barak Azril, qui le rendrait sans aucun doute célèbre parmi tous les royaumes nains, et tous les nains de tous les royaumes.

 
Le quatrième jour vint l’épreuve de chant et de poésie. Cette épreuve, que l’on attendait si pleine de beauté et de vers charmant magnifiquement tournés fut finalement de bien piètre qualité. En effet, tous les participants se liguèrent et demandèrent avec fermeté aux responsables de ce concours de rajouter une clause interdisant la participation aux épreuves du ménestrel royal, par soucis d’équité. C’est ainsi qu’ils purent sans risques proposer leurs piètres vers au jury, qui du supporter toute la soirée des ballades sans rimes, des poésies sans vers, ou des proses mornes sans aucune imagination. Il fallut cependant bien désigner un vainqueur, et ce fut une jolie elfe qui avait enchanté le jury (composé majoritairement d’humains, les nains ayant refusés de subit cette épreuve) plus par son corps que par ses paroles. Elle gagna un recueil précieux de textes elfiques (recette d’un pillage, je le précise, même moi je n’ai pas de collection de si mauvais goût) et elle en eut l’air ravie.

 
Le cinquième jour fut dédié à une épreuve tout à fait particulière. Elle utilisait des arbres, à la seule manière qui convenait aux nains. C’est-à-dire qu’il fallait les couper. Chaque participant avait une hache, et le droit d’utiliser tous les arbres de la forêt qu’il voulait utiliser. Il lui fallait construire un édifice en utilisant ce bois, et monter au sommet de celui-ci pour à la fin du temps imparti. Celui qui serait alors le plus haut perché gagnerait l’épreuve. Et contre toute attente, un elfe gagna. Certes, ce n’était pas un elfe lumineux, ceux-ci étant génétiquement incapables de ne serait-ce qu’essayer penser à tenter de blesser une plante. Mais un elfe sombre remporta ce concours. Il n’avait coupé qu’un seul tronc, alors que les nains participants en avaient déjà au moins dix chacun en leur possession. Tout le monde se moquait de lui, car il n’avait que peu de force, et que même un gnome à ses côtés coupait les troncs plus rapidement que lui. Mais l’elfe sombre coupa cet unique tronc, qui faisait plusieurs mètres de long, en une dizaine de baguette de largeur différentes. Il en planta une première dans le sol et la stabilisa avec les restes du tronc. Puis, dix minutes avant la fin, il grimpa au sommet de celle-ci, et avec l’adresse d’un acrobate, empila chacune de ses baguettes, utilisant leur hauteur au maximum. Il se retrouva à une quarantaine de mètres au-dessus du sol et remporta l’épreuve, rien n’indiquant dans le règlement que l’édifice dût perdurer. Il remporta une centaine d’esclaves, et il sourit avec cruauté en remarquant qu’une partie d’entre eux étaient des elfes lumineux.

 
Le sixième jour fut celui de l’épreuve de courage. Et de nombreux officiers Haladins participèrent à cette épreuve. Non pas en tant que joueurs, mais en tant qu’organisateur. Ceux qui s’étaient inscrits devaient rechercher les Hauts Officiers Haladins dont le nom était sur la liste qu’on leur avait fournie, et accomplir alors une action dangereuse. Voici quelques exemples d’épreuves imposées : dire à Nordberg que son gout vestimentaire est pire que celui d’un orc (une certaine liberté étant laissé dans les propos), dire à Haroutioume que Thurin est un bouffon, tirer les cornes de Lalaline, subtiliser le luth de Beticok, dire que la vie est belle et qu’on est heureux devant Kociteb, piquer la poupée hello-doggy de Ty Rex, voler la flèche de Pryapism (celle qu’il a dans le crane) ou voler un tonneau de bière à Akka. Le gagnant fut un jeune garçon, palefrenier du royaume, qui avait déjà vu les terribles officiers, et s’était évanoui en découvrant la liste. Etant le seul survivant à l’épreuve, il fut désigné vainqueur d’office, et reçu en récompense une petite propriété, des terres, des serviteurs, et le titre de baron au service du Haut-roi.


Et le dernier jour, il n’y eut aucune épreuve, car eut lieu le grand défilé des forces de Barak Azril, en présence du Haut-Roi Thurin.



  

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 19:09 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

La foule est en délire dans la rue, s’écrasant par une force furieuse contre les parois magique qui isolent le passage dédié au grand défilé. Puis un groupe d’une vingtaine de nains, armés de tambour, devant la grande porte de la cité intérieure, départ de l’attraction, commencent à battre un rythme effréné, soutenu par les déhanchements ensorceleurs d’une cinquantaine de danseuses, humaines, naines, et même elfes. Le battement des instruments s’intensifie alors que leurs voiles or, argent et écarlate volent gracieusement, suivants dans un flottement vif mais léger les mouvements enchanteurs des almées. Puis d’un coup simultané, grondant comme le tonnerre à travers le calme du ciel bleu, la musique s’arrête, et les danseuses se figent. Puis un elfe, moi, habillé d’un vermillon éclatant, s’avance au milieu de l’esplanade, puis je prends la parole :


- Habitants de Barak Azril, peuple de Brethil, Haladins, et visiteurs venus d’ailleurs, nous vous remercions d’être venus participé à la grande fête de la construction de notre Capitale. Aujourd’hui, le Joyaux Étincelant des terres de Brethil brille de mille feux, les feux de la joie et de la fête ! Aujourd’hui, la Citadelle Argenté rayonne aux milieux des terres, telle la lune au milieu de la nuit ! Aujourd’hui commence un âge millénaire, car l’éclat de Barak Azril n’est pas prêt de ternir. Et aujourd’hui, vous aurez l’honneur de voir défiler sous vos yeux les plus grands héros de cette époque, des noms qui émeuvent les chaumières et font briller les cœurs. Des noms qui frappent d’effroi nos ennemis, et terrifient même les dieux au panthéon. Les noms des braves qui se sont battus pour que Brethil devienne ce royaume resplendissant ! Voici les héros de Barak Azril !


Et je m’écarte, laissant passer le défilé. Les premiers sont les tambours et les fantassins à pieds. Des milliers de nains, le gros de l’armée, envahissent la place et ouvrent la marche. Puis viennent les unités étrangères : les elfes, les humains, de rares gnomes, orcs ou gobelins, et quelques démons et elfes sombres. Il y a même dix trolls apprivoisés qui ferment la première partie de la marche. Ensuite viennent les archers et les éclaireurs. Cette fois, la majorité d’entre eux sont des humains ou des elfes, les nains préférant une bonne hache, et sentir l’impact de leurs coups se répercuter dans leurs bras au moment de l’impact. Après, c’est le tour aux mages, qui tissent des toiles de sortilèges qui décorent les rues de la ville de milliers de couleurs, comme une aquarelle ancrée dans la réalité.


Ensuite viennent les unités d’ingénierie, utilisant des tigres puissants, des raptors, ou des dragons pour tirer les imposantes machines de guerre. Balistes, trébuchets, catapultes, et des centaines d’autres machines bien plus loufoques (car inventées par Haroutioume) défilent sous les yeux des passants ébahis. Et à la suite de celles-ci viennent les unités montées. D’abord la cavalerie classique, puis les redoutables chevaucheurs de loups. Ensuite viennent les tigres et iguanes, pour finir par les unités volantes qui font des pirouettes dans les airs, maniant leurs draiglons comme une partie même de leurs corps.


Puis arrive enfin le clou du spectacle, ce que tous attendent, les plus grands héros, les plus renommés combattants, les Haut-Officier des terres de Brethil, de véritables légendes.

  

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 21:39 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

La foule est en délire alors que les premiers des Haladins s’avance. Haroutioume et Leso Varen, piliers du royaume, le premier vêtu d’une armure légère resplendissante et de son arc légendaire et gigantesque, et le second dans une toge noire plus sombre que les ténèbres, et armée des trois armes associées à son nom, la baguette vaudou maudite, la redoutable faux buveuse d’âme, et la terrible serpillère avaleuse de poussière d’ossements (efficace pour nettoyé toute vie de ce monde ou votre maisonnée, au choix, pour vous offrir cet incroyable objet, il vous suffit d’appeler au 0.666.666.666 et d’envoyer le mot « Apocalypse », pour le prix dérisoire de votre âme plus prix du SMS. Ménagères, ne cherchez plus, voilà la solution). Ils portaient tous les deux de longue hampe au bout desquelles flottaient prestigieuse la bannière des Haladins de Brethil, aux couleurs d’or et de sang, et celle de Barak Azril, une muraille argentée au milieu du jaune terreux du désert.


Derrière eux viennent les deux grands démons, d’autant plus grands derrière les deux nains. Vêtue d’une toge écarlate et ténèbres, Lalaline s’avance d’un côté, le vent vibrant sous ses bas et décoiffant tous les badauds qui se tiennent dans la rue ; Sous la puissance des bourrasques, on peut même voir une dizaine de gnomes, accrochés les uns aux autres, qui tentent de ne pas se faire emporter dans les airs en s’accrochant à un poteau. Et l’autre côté de la rue n’est pas mieux loti car tous tremblent au son des pas du superbe démon Kociteb Elzaqs, Seigneur des Cauchemars, s’avançant dans une armure d’obscurité et de vermeille. Ses yeux de braises semblent brûler, et chaque personne sur qui se pose son regard se sent défaillir, ses entrailles se nouer, et la peur se réveiller comme une créature insidieuse cherchant à se répandre et à vous étouffer. Mais il ne va pas plus loin que cela. Après tout, ce sont des invités.


Derrière eux vient le tueur d’ours, Ragnar, avançant à quatre pattes et grondant férocement à ceux qui le regardent avec un peu trop d’insistance. Il est vêtu de ses plus belles fourrures et de dizaines de colliers de crocs des bêtes qui lui ont valu son nom. Et malgré tout les essais, on n’a pas pu l’empêcher d’emmener avec lui une cuisse, encore saignante, d’un ennemi, qu’il déguste tranquillement, arrachant lambeaux de chair après lambeaux de chair. Et à côté de lui, la grâce au coté de la bestialité, vient Nordberg. Il porte son éternel tutu rose fuchsia, accompagné de collant turquoise et d’un châle orangé, et avance par de petit pas de danse exécutés dans ses chansons mauves. Tout autour de lui, des gens défaillent, et contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas parce qu’ils sont émus par son élégance, mais bien parce que leurs yeux se mettent à saigner devant un tel spectacle.


Derrière, pour rehausser un peu le niveau, s’avancent deux elfes gracieuses (vraiment cette fois !). La première est Pistachou, responsable des chapeaux de pailles qui avaient joint le royaume avant même le début de sa construction et participé efficacement à son expansion. Et à côté d’elle venait Thinuviel, magnifique princesse elfe ayant trouvé refuge à Barak Azril, chez les Haladins. Et après le respect, la peur, et la surprise, il est temps pour la beauté de se faire une place dans le cœur de tout les spectateurs.
_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 21:27 (2011)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril Répondre en citant

Et ainsi de suite, les uns après les autres, tous les Haladins peuvent défiler, portant leurs habits ou armures de cérémonie, et profitant de leur passage pour donner quelques démonstrations de leurs talents. Et après que la plupart des Officiers soient passés, Akka pénètre à son tour, Varag à ses côté. La naine porte une armure d’or et de rubis, et tient à la main sa hachette ouvre-tonnelet, arme la plus précieuse (d’après elle) de toutes celles en sa possession. Son chien tricéphale regarde avec un air affamé la foule qui se dresse autour d’eux, mais elle l’a bien dressé, et il ne tente même pas de dévorer trois ou six spectateurs (pour trois têtes, un ou deux devient trois ou six…). Et profitant de l’attelage qu’Harou avait fabriqué lors du jeu de la première soirée, Akka fait tirer à son animal un chariot transportant une énorme cuve de bière, relié à sa bouche par un fin tuyau transparent. Et elle compte faire le défilé d’une seule traite.


Et derrière elle viennent dix nains, vêtus tous d’or et de pierres précieuses, mais des voiles dorés cachant leurs traits. Et à eux dix, cinq de chaque côté, quatre à l’avant et six à l’arrière, il porte une plateforme sur laquelle est posé un trône magnifique, aux reflets d’ors et de Brethil, son éclat suffisant à éblouir les badauds. Et sur ce trône se tient Thurin, majestueux, Haut-roi des terres de Brethil. Un fin observateur pourrait remarquer ses cernes et la maigreur de ses bras autrefois puissants, mais ses habilleurs ont fait un magnifique travail, et les gens ne voit que le nain et son armure légère en mithril, la masse divine, symbole du pouvoir, posé sur ses genoux, et sa barbe argentée tressée qui lui donnent un air définitivement régalien. Et autour de son cou, il porte en évidence la clé du trésor.


Et derrière lui s’avancent des milliers de porteurs, qui sont justement chargés de transporter tout le long du défilé le trésor de Barak Azril. Et devant la foule en délire, traversent les milliers de butin du puissant empire : des pierres précieuses, des pièces d’or et d’argent, des sculptures, des peintures, de la soie elfique (le seul truc des elfes que les nains aiment bien, et uniquement parce que ça vaut, au moins 100fois, son pesant d’or), des tapisseries, des armes et armures, des grimoires anciens (ceux que Beti a jugé rares et précieux), et des milliers d’autres objets plus incroyables les uns que les autres.


Et c’est ainsi que la soirée, et la fête, se terminent. Les Haladins défilent et la foule les acclame. De la musique est jouée, et les danseuses se déchainent, ainsi que la population de la ville, et une fois le cortège entièrement arrivé, et installé sur une estrade prévue à cet effet, un grandiose feu d’artifice est tiré dans le ciel paisible de la Citadelle. Et après que la dernière explosion ait eue lieu, chacun retourne chez lui, car la fête est finie, et demain, les terres de Brethil reprendront une vie plus habituelle. Les paysans s’occuperont de leurs champs, les bergers de leurs troupeaux, les soldats de leurs armes, et Akka des tavernes. C’est-à-dire que tout redeviendra parfaitement normal.
_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:53 (2018)    Sujet du message: La Grand' Fête de Barak Azril

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Haladins de Brethil Index du Forum -> Salle des archives -> Oubliettes ! -> L'Antre de Beticok Sqazle -> Chroniques de Beticok Sqazle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com