Les Haladins de Brethil Index du Forum
Les Haladins de Brethil Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Il était une fois
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Haladins de Brethil Index du Forum -> Salle des archives -> Oubliettes ! -> L'Antre de Beticok Sqazle -> Chroniques de Beticok Sqazle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 2 Juil - 11:24 (2011)    Sujet du message: Il était une fois Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Il était une fois un nain. Ce nain avait une barbe grisâtre. Mais c’était, il faut l’avouer, la seule preuve de son âge avancé, car il possédait toujours une étonnante vigueur qui lui permettait de régner. Son royaume avait connu bien des revers, mais le nain n’avait jamais désespéré, et il vivait désormais dans les premières salles achevées de sa nouvelle Citadelle.


- Oh Roi, avait dit son fidèle chevalier ! Les appartements royaux sont fin prêts, ainsi que la salle du trône ! Je vous conseillerais certes, d’y vite emménager !


Ce que le roi avait fait. Le royaume était paisible, même si un vent de guerre et de batailles soufflaient par moment, provenant de lointaines terres, au-delà du désert qui protégeait le royaume par ses rigueurs. Mais le roi, de son esprit avisé et des informations de ses fidèles sujets, savait avoir encore du temps avant la bataille, alors il consolidait son royaume, pour pouvoir le moment venu défaire ses ennemis sans que son pays ait un tribut trop lourd à payer.


Il était présentement dans la salle du trône, assis sur son trône doré, son regard calme posé sur les bannières mordorées, de tous les ennemis que son empire avait défait. A sa droite se tenait sa fidèle conseillère, qui forte de son habitude, et sans malignité, portait à son côté de quoi se désaltérer. Patient et avec mansuétude, le roi nain écoutait d’une oreille bienveillante les doléances de ses gens.


Mais alors qu’un riche producteur, de malt et de houblon, présentait vaillamment, au roi intéressé, ses produits, ses projets, un elfe grand et fin, de son pas léger, pénétra vaillamment dans la salle du trône sans même se présenter. S’agenouillant aussitôt et présentant ses respects, il affirma au roi qu’il devait lui parler ! Il sa trouvait chargé, depuis près d’une semaine, de surveiller ‘Bar Kadrin’ la porte du col, et de nous avertir, si quelque voyageurs se présentaient !


- Oh grand roi, Mirifique Thurin ! Je viens vous avertir de l’arrivée de nains. Ils disent vous connaître, et être incidemment reliés à votre sang !
- Qui sont-ils, demanda alors le Haut-Roi ?
- Celui qui les dirige porte une barbe blanche et des lorgnons, et il nous a avoué qu’il se faisait prénommer Gorm !


En entendant ce nom le Haut-Roi se leva, et cachant bien sa stupeur, se pressa d’ordonner aux gardes de vider la salle des plaignants et d’y faire pénétrer les nouveaux visiteurs !



_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Juil - 11:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 11:35 (2011)    Sujet du message: L'oncle et les 6 cousins Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Et suivi de six compagnons, un nain vieux, à la barbe blanche mais au regard savant, pénétra dans la salle du trône. Et faisant fi de tout protocole et tout cérémonial, Thurin descendit de son trône doré pour s’approcher du vieillard.


- Gorm, mon oncle, dit-il alors, à la stupeur des siens, présents dans la salle ! Cela fait bien longtemps ! As-tu finalement trouvé la mine que tu cherchais ?
- Sûr, neveu mien, répondit le nain âgé, usant d’un dialecte surement aussi vieux que lui ! J’eus traversé maints périls pour la trouver, mais mon voyage me porta gaiement jusqu’à un royaume enchanté aux les gemmes fleurissent au printemps, et ne demandent qu’à être cueillies !
- Cela doit surement en être magnifique, en convint le Haut-Roi ! Mais je ne t’ai point vu depuis des lustres ! La dernière fois, mon père était encore sur le trône ! Qu’est-ce qui t’amènes en ces lieux ? Qu’est-ce qui t’as fait quitter ton pays ? Et qui sont ces jeunes nains que je vois derrière toi ? Il ne me semble pas les connaître !
- Tu ne les connais pas encore, mais voici tes cousins ! J’ai rencontré une charmante naine en ces lieux enchanteresques, et elle m’a fait l’honneur de me donner six fils. Elle nous a malheureusement quittés il y a quelques temps de cela !
- Je suis l’aîné Gorog, dit le premier d’une voix claire et pleine de joie et de gaîté ! Fier de vous rencontrer enfin, cher cousin ! Voici mes petits frères, dans leur ordre d’apparition ! Grumbaki ! Il grogne un peu, mais ne vous en faites pas, il a bon cœur…
- Tu parles, fit remarquer l’intéressé.
- Voici Elgram.


S’avança alors un nain famélique, visiblement mal en point, qui fit une courbette approximative pour saluer le Haut-Roi.


- Umanar… Umanar ? Umanar ! Vient ici !


Sortant discrètement de l’ombre protectrice de son frère ainé, et n’osant pas lever les yeux vers la foule qui les entourait, un nain s’approcha, fit une brusque courbette, puis retourna se cacher prestement !


- Voici Tiwaz !
- ZZZZZZZzzzzzzzzzzz, fit remarquer l’intéressé, alors qu’il s’affalait à terre sans parvenir à se réveiller !
- Et enfin le plus jeune, Doh !


L’intéressé afficha un grand sourire et avança en sautillant, passa devant Thurin, avant de s’incliner respectueusement devant le trône vide. Varag, le jeune chien tricéphale qui avait désormais atteint une taille respectable, c’est-à-dire la hauteur d’un nain au garrot, lui fit remarquer son erreur de trois jappements brefs. Remarquant alors qu’il n’y avait personne d’installé sur le symbole du pouvoir, Doh se tourna vers le chien, allongé paisiblement à proximité du trône, et réitéra sa courbette.


- Je vous salut Haut-roi Thurin, mon cousin !


Devant l’assistance stupéfaite, Gorog, l’ainé, éclata de rire avant d’aller chercher son jeune frère et de la ramener devant leur royal cousin, avant de lui expliquer en mot simple que celui-ci n’était pas un chien ! Mais Thurin retrouva rapidement ses esprits et se tourna alors vers son oncle.


- Gorm, mon oncle, vas-tu enfin nous dire pour quelle raison tu es venu ici ?
- Eh bien, nous sommes venus chercher de l’aide !


_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 11:58 (2011)    Sujet du message: l'ICBM Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Le Haut-Roi se trouvait maintenant dans la taverne des officiers, l’endroit le plus important du royaume, car c’est ici qu’il consultait les siens avant de prendre les véritables décisions. La salle du trône, quant à elle, n’était qu’un atour du pouvoir, pour soumettre la majesté de celui-ci aux yeux du peuple.


Thurin avait écouté les récits de son oncle, mais il n’avait pas encore pris de décision. Sa présence dans la Citadelle était cruciale en ce moment, et il se demandait alors s’il pouvait se permettre d’envoyer quelqu’un. Après tout, la famille était sacrée pour les nains (après la bière et la richesse matérielle, mais sacrée tout de même). C’est pour cela qu’il avait réuni les braves dans cette salle. Et tandis que ceux-ci se désaltérait avec la contenance et l’élégance habituelle des leurs dans ces moments, le ménestrel et érudit de Barak Azril entreprit de rappeler les faits :


- L’oncle de notre monarque, accompagné de ses fils, et par conséquent cousins de notre bienveillant roi, sont venus nous demander de l’aide. La situation de notre pays est critique, car une guerre se prépare. Il y a donc deux impossibilités majeures : La première est que Thurin parte lui-même au secours de ses cousins, car le roi est une figure trop importante en ce moment, alors que notre peuple se rassemble enfin, et la seconde est d’envoyer une force armée conséquente, car nos ennemis risqueraient de profiter de la brèche ! Seule l’option d’envoyer un petit groupe d’émissaire est envisageable !
- Quelle est la situation qui réclame notre présence dans leurs terres, demanda Leso Varen, qui avait été absent lors de l’arrivée de l’oncle royal ?
- Leur royaume, ou plutôt l’ensemble des royaumes qui compose ce pays, est en proie à une catastrophe ! ils doivent faire face à un ICBM ! Ce qui veut dire qu’ils risquent la destruction totale !
- Qu’est-ce qu’un ICBM, demanda alors Gwarzzy ?
- Leurs royaumes ont un système étrange, qui favorise les princesses ! Et les ennemis des princesses, qui tentent depuis la nuit des temps de leur arracher le pouvoir, sont leurs belles-mères ! Un ICBM est un code signifiant un « Ignoble Complot des Belles-Mères » ! Ce qui signifie que les belles-mères de différents pays se sont alliées pour prendre le pouvoir !
- Est-ce si terrible, demanda Lalaline ?
- Absolument pas ! Par rapport à nous, elles sont des saintes ! Mais nous n’allons pas là-bas pour la justice, le bien ou une quelconque fin heureuse, mais parce qu’un membre de la famille royale nous l’a demandé !
- Oncle Gorm a toujours été un pacifique, continua Thurin ! C’est d’ailleurs pour cela qu’il a laissé le trône à mon père, même s’il était l’aîné !
- Que faisons-nous alors ?
- Je ne peux pas y aller, et Akka aurait toutes les chances de déclencher un incident diplomatique et une guerre totale ! Je préfère attendre de finir la guerre qu’on a déjà sur les bras ! Haroutioume devra donc y aller en tant que représentant de la royauté.
- Mon roi, acquiesça le chevalier en s’inclinant !
- Beti partira également, car une fois encore ses connaissances pourront s’avérer utile. Gwarzzy et XnaruX partiront également ! Vous laisserez vos seconds s’occuper de l’entrainement des troupes ! En tant que voleur confirmé, Toubarantino mettra ses capacités aux services de cette expédition. Lalaline et Leso Varen du côté des mages feront bonne mesure. Quelqu’un d’autre voudrait participer ?
- Je pense, avança le ménestrel, que le Seigneur des Cauchemars souhaiterait y aller !
- Pourquoi, s’étonna le roi nain ?


Un nuage de fumée sombre s’infiltra dans la pièce et se condensa, laissant alors apparaître Kociteb Elzaqs !


- Pour connaître la concurrence ! Depuis toujours, les mères racontent les histoires de ce pays pour que leurs enfants passent des nuits calmes ! Je veux savoir d’où vient le pouvoir de ces contes, et pourquoi ne pas m’assurer qu’aucun nouveau ne voit jamais le jour ?
- Bien, acquiesça le roi ! Mais n’oublie pas qu’il faut en priorité venir en aide à mon oncle et mes cousins ! Je leur annoncerais cette décision demain à l’aube, et vous partirez dans trois jours, quand ils se seront décemment reposés !


_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 6 Juil - 12:20 (2011)    Sujet du message: Siffler en égorgeant Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Et c’est ainsi que se mirent en route une compagnie bien étrange, composée de sept nains et de huit Haladins. Avec l’accroissement du pouvoir de Brethil, un pacte avait été passé entre les Haladins et le peuple du désert, les Nadirs. Ceux-ci proposaient maintenant leurs services pour faire traverser le désert aux voyageurs. Mais si les sept nains avait eu recours à un tel procédé à l’allé, n’ayant pu faire autrement, ils furent bien heureux d’apprendre que le joyeux ménestrel de Barak Azril possédait également les connaissances nécessaires au passage, et qu’il ne leur serait pas demandé de débourser d’autres gemmes. Après tout, bien qu’étant étranges à leur façon, surement contaminé par l’atmosphère des contes de fées, ils gardaient dans leurs êtres le pragmatisme des nains, les poussant à économiser tout ce qu’il pouvait.


Trois jours furent nécessaires pour traversé le désert, mais l’expédition avait été convenablement préparé, et à part les incessants grognements râleurs de Grumbaki, le voyage se déroula sans encombre. Les sept nains possédaient également un trait fort peu flatteur aux yeux de leurs compagnons : ils buvaient bien volontairement de l’eau. Mais après que la démone, Lalaline, leur fit remarquer que cela laissait plus de bière pour les Haladins, les appréhensions s’envolèrent, et le groupe finit par accepter ce petit travers.


En sortant du désert, les sept nains furent invariablement soulagés ! Ils ne semblaient pas avoir l’habitude des inconvénients du voyage. Ils étaient tellement heureux, à l’exception une fois encore de Grumbaki, qui trouvait encore à redire sur la température ambiante trop tiède, qu’ils se mirent gaiement, une fois le campement vespéral installé, à miner les rochers environnants en fredonnant. Un petit air entrainant ma foi bien agréable, qui plut instantanément aux Haladins ! Tant et si bien que le lendemain, subissant alors une attaque de gobelins, ils reprirent cette douce mélopée en cœur, modifiant cependant quelques peu les paroles !


- Siffler en égorgeant….


Ce qui leur donnait l’air agréable que joyeux faucheurs ayant leur cœur à la tâche, alors qu’ils vadrouillaient gaiement parmi l’éclatante éclosion de pétales écarlates, fleurissant à leur pieds et parmi les cieux, alors que la teinte verte irradiante de ceux qu’ils moissonnaient s’étalait lascive sur le sol assoiffé.


Je crois pouvoir dire que jusqu’à maintenant, les six cousins du Haut-roi, car son oncle était bien au courant, n’avaient point compris l’étendue des talents de leurs compagnons, et c’est fiers d’une telle compagnie, et surement intimidés par la présence de tels légendes, qu’ils allèrent timidement se cacher derrière quelques buissons, épanchant alors leurs cœurs endoloris par la puissance manifeste de ces quelques alliés.


_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 21:31 (2011)    Sujet du message: Comment retrouver son chemin??? Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Les Haladins auraient certes voyagé plus rapidement sur le dos de leur monture, mais le passage vers le royaume des contes de fées étant plutôt complexe, ils ne pouvaient que suivre les indications de leurs compagnons, lesquels refusaient catégoriquement de monter sur le dos d’une bête plus grosse qu’eux. Le seul moyen de transport qu’ils connaissaient, et jugeaient acceptable, était la citrouille, et il faut dire que celles que l’on trouvait dans le coin, car s’en procurer ne posait pas de problème, ne semblait pas assez spacieuse pour faire tenir 15 compagnons (techniquement, un huitième de compagnon aurait déjà été difficile).


Et les nains venant directement du pays enchanté des contes de fées, ils n’avaient pu se résoudre à un acte aussi pratique, simple et utile, que se référer à une carte pour trouver leur chemin. Ils étaient allés demander conseil à un de leurs amis, un grand voyageur qui avait l’habitude de courir par monts et par vaux, portant lettres et missives, dévorant inlassablement les lieux sous ses pieds bottés.


Vous le connaissez surement, ce messager qui bien que rapide était de taille peu élevée. Taille qui fut à l’origine de sa rencontre et de son amitié avec les 7 nains. Après tout, il ne rencontrait que très rarement des personnes plus petites que lui, et eux des personnes si peu plus grandes qu’eux ! Et quand ils avouèrent leur décision de départ, il se proposa de voyager à leur place. Mais ils savaient qu’ils devaient se présenter eux-mêmes chez leur cousin pour espérer obtenir de l’aide. Il leur avoua donc l’astuce qu’il utilisait depuis sa plus tendre enfance pour repérer ses chemins.


Et c’est donc par la faute de ce maudit sens commun propre aux contes de fées que les Haladins durent chercher avec leurs guides pour repérer dans la pénombre de forêt des petits cailloux de couleur blanche. Et malgré tous ce qui peut être raconté, des cailloux, qu’ils soient blancs ou non, dispersés sur le sol d’une forêt, parmi les branches mortes, les feuilles qui se fanent et la mousse qui s’étend sont difficiles à repérer. De plus, dans ce monde bien trop réel, il se trouve que les animaux de la forêt, pas aussi gentils que ceux des contes de fées, n’en déplaisent aux elfes, ne font pas l’effort d’éviter les cailloux. Et on retrouve donc ces points de repères dispersés un peu n’importe où dans les environs.


C’est ainsi que le trajet, de la bordure du désert jusqu’au portail magique qui mène chez nos joyeux compagnons (même si tous ne sont pas joyeux, en particulier Grumbaki), qui leur avait pris deux jours à l’allé, dans le sens inverse, finit par nous prendre une semaine complète, permettant ainsi de développer une forte allergie aux cailloux blancs chez les voyageurs, qui s’exprimait par des malaises pour les sept nains et des crises de rages difficilement contrôlables pour les Haladins. Et le Seigneur des Cauchemars trouvant la situation hilarante, il entreprit de transporter quelques-uns de ses repères et de les dissimuler dans nos campements temporaires, histoire de se régaler des réactions emportés des malheureux qui tombaient dessus.

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 23:33 (2011)    Sujet du message: Le passaur Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Après être enfin parvenu au bout de la route, le groupe hétéroclite des nains pacifiques et des belligérants Haladins était maintenant hébergé dans une maison bien tenue, dans laquelle vivaient un jeune homme et sa mère. Il connaissait bien les nains, et était d’après eux le gardien du passage qui mène aux royaumes enchantés. Et le seul à pouvoir nous ouvrir ce passage, ce qui nous empêchait d’utiliser à son encontre nos arguments habituels.


Quand le groupe était arrivé, le jeune homme les avait accueillis avec un grand sourire, avant d’échanger quelques nouvelles avec les nains. Ceux-ci lui avouèrent bien évidemment que le monde extérieur était rempli de brute dangereuse, genre de personnes rares dans le royaume des contes de fées. Là-bas, même les pires baroudeurs ne connaissaient pas le sens du mot ‘torture’, et même un jeune enfant des terres de Brethil se trouvait plus cruel et dur que leurs plus sombres renégats. En gros, un royaume paisible.


- Nous devons nous rendre dans le royaume, avait expliqué Gorm, s’occupant avec Beticok des négociations !
- Cette voie est maintenant fermée, nous avait appris Jack ! On ne monte plus !


En effet, il était bien simple de quitter le royaume ! Les nains nous avaient expliqué qu’il suffisait de trouver le pays des schtroumpfs, et qu’ils se chargeaient de prévoir le déplacement. Ces petits bonhommes bleus, plus petits encore que les nains, faisait un commerce de ces services. Durant le précédent passage, une amitié étrange était par ailleurs née entre le schtroumpf Grognon et Grumbaki. Ils avaient beaucoup en commun. Ainsi, les nains avaient pu acheter des feuilles de salsepareilles, qui enchantées par une fée de leur connaissance étaient devenue des grandes toiles, permettant ainsi leur voyage vers ce qu’ils appellent le monde extérieur.


En effet, ces toiles, servant de parachutes, permettaient de descendre des quatre îles célestes, sans avoir à trouver un passeur. Mais il fallait faire attention, car elles se retransformaient en feuille de salsepareille à minuit, ce qui rendait plus que dangereux les vols de nuit. Les trois îles célestes portaient les noms de « royaumes des contes de fées », c’est-à-dire notre destination, « Laputa » et « Lagado » deux îles proches l’une de l’autre, mais avec peux de lien avec la première et la suivante, lesquelles étaient peuplés de savants philosophes, et enfin le « pays imaginaire », une île assez particulière s’il en est.


Et par le principe de la gravité, s’il se trouvait assez facile de descendre, la remonté posait plus de problème. Et c’est pour cela que nous avions besoin d’un passeur, en l’occurrence Jack, le jeune homme chez qui nous nous trouvions. Mais s’il était capable d’ouvrir la voie, il se refusait aujourd’hui de le faire.


_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 10 Juil - 20:17 (2011)    Sujet du message: Lynchage de passeur Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

- Je n’ouvre plus le passage, avait avoué Jack !
- Pourquoi, s’était étonné Gorm ?
- Tu as intérêt d’avoir une réponse convaincante, avait rajouté Beticok. Le voyage n’a pas été des plus amusants jusque-là, et moi et mes camarades avons grand besoin de décompresser. Un lynchage serait parfait pour ça.


Jack avait frissonné sous le poids du regard du ménestrel, et ses yeux s’étaient tournés vers les Haladins, et leurs armes menaçantes. Il avait dégluti péniblement, et ses yeux avait retrouvé le visage du vieux nain, évitant de se poser sur le visage dangereusement violent de l’elfe démoniaque. Puis il avait expliqué :


- Tu te rappelles de ce qu’il m’est arrivé il y a quelques années ?
- Oui ! L’histoire avec le géant.
- Son fils a découvert que je l’avais tué, et il veut se venger ! Mais il est trop grand pour pouvoir utiliser de la salsepareille, et il attend donc que j’ouvre le passage pour m’attaquer. Tant que je ne le fais pas, il ne m’attaquera pas.
- Y a-t-il d’autres passages, demanda Beticok, pragmatique ?
- Bien sûr ! Plusieurs autres !
- Quels sont-ils ?
- Sur une montagne il y a un port ! Des fées du pays imaginaire ont ouvert une entreprise de voyage en bateau volant entre les îles, et ils passent de temps en temps prendre des voyageurs là-bas. Mais c’est à plus de trois semaines à pied !
- Rien de plus près ?
- La princesse Raiponce lance sa chevelure une fois par semaine pour ceux qui veulent grimper, mais la plupart lâche avant d’arriver au sommet et s’écrase au sol. C’est à quatre jours d’ici !
- Les bêtes volantes ne pourraient pas nous y amener ?
- Non ! Je ne sais pas pourquoi exactement ! Il paraît que de vieux magiciens ont placé une barrière qui empêche ces bêtes de s’approcher des îles célestes ! Sinon, il n’y aurait pas besoin de passeur.
- C’est tout ?
- Non, répondit Jack après avoir réfléchi quelques instants ! Il me semble savoir que certaines personnes utilisent des tapis volants pour y aller ! C’est assez récent mais ils n’habitent pas si loin ! Deux jours au plus !
- Comment y va-t-on ?
- C’est simple ! Pour les bateaux volants, vous suivez les cailloux rouges, pour les cheveux de Raiponce vous suivez les cailloux verts, et pour les tapis vous suivez les cailloux bleus !


Je ne crois pas que Jack comprit ce qui lui arriva, mais il sembla qu’à ces mots, les Haladins du groupe furent pris d’une si puissante envie de le serrer dans leurs bras que le malheureux jeune homme manqua de suffoquer. Il fut néanmoins sauver par Kociteb, qui trouvait la situation hilarante et préférait garder ce jouet intact jusqu’au dernier jour, et Gorm, qui ramena le calme en expliquant d’une voie puissante et emportée qu’on risquait d’avoir besoin de lui en un seul morceau pour encore quelques temps.


Après quelques instants, les Haladins finirent par se contrôler, et s’ils ne purent être totalement calmés, leur rage était scellée au fond de leurs cœurs. Jack peina à retrouver son souffle, et une lueur encore plus alarmée qu’auparavant luisait dans son regard alors qu’il posait ses yeux empreints de terreur sur les Haladins.


- Gamin, lui murmura Kociteb à l’oreille ! Mais amis ici présent adorent les cailloux ! Surtout les blancs ! Si tu veux les calmer, tu pourrais leur en offrir quelques-uns.


Mais étrangement, l’étincelle de cruauté qui brillait dans son regard, et son sourire sadique, promesse de milles souffrances, convainquirent le jeune Jack, qui avait tout de même un brin de bon sens, de ne jamais suivre de tels conseils.


- Jack, reprit le ménestrel ! Nous devons passer, et nous n’avons absolument aucune envie de suivre vos pistes mal indiquées ! Tu nous aurais proposé une carte, on aurait pu accepter ! Peut-être… éventuellement… avec une probabilité certes faible mains non nulle. Mais nous ne suivrons pas un chemin tracé à l’aide de cailloux !


Jack ne put que hocher la tête, et Gorm, lisant avec finesse l’atmosphère, s’abstint d’intervenir, comprenant que le ménestrel menait désormais les négociations, et selon les règles en vigueur chez les Haladins.


- Tu as deux possibilités ! Tu refuses, et nous nous reposons les nerfs sur toi ! Crois-moi, ce ne sera pas agréable ! Puis une fois fini, nous chercherons un autre moyen de monter là-haut ! Ou tu acceptes ! Tu risques d’avoir affaire au géant, mais il est possible que nous nous occupions de lui en passant ! Alors ? Tu préfères souffrir à un tel point que tu imploreras la mort, ou tu préfères avoir une maigre chance de survie ? Si tu rencontres le géant, il y a des chances que tu meures rapidement, sans souffrir ! Mais avec nous ce ne sera pas le cas !
- Bien, acquiesça Jack en vacillant, se passant une main tremblante sur sa gorge rougie ! Je sais ce qui est le mieux pour moi ! Je vous ouvrirai le passage !

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 11 Juil - 17:50 (2011)    Sujet du message: Le Géant Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Et alors que le groupe se reposait chez lui, Jack passa la nuit à faire les préparatifs nécessaires. Toute la nuit, il prépara la terre pour que les pousses de haricots puissent germer correctement le lendemain matin. Et à la faveur de la lune il entreprit donc de restaurer le portail qu’il avait si longtemps négligé.



Le lendemain, au levé du soleil, les quinze compagnons se retrouvèrent, prêts, dans son jardin, et Jack planta les pousses, qui grandirent à une allure incroyable, s’élevant vers les cieux, et ouvrant le passage vers le royaume des contes de fées. Mais au moment où la cime de la plante atteignait les nuages, un rire aussi fort que le tonnerre se fit entendre, et les Haladins purent voir la tige trembler sous le poids du géant qui descendait rapidement.


Mais seuls les Haladins purent le voir, car les sept nains semblaient  avoir soudainement trouvé un gisement de pierre précieuse, comme en témoignait l’entrain incroyable qu’ils mettaient à creuser le sol. Quant à Jack et sa mère, ils étaient déjà enfermés à double tour dans la cave dissimulée sous le plancher de leur maison. Mais les Haladins avaient un sourire sur le visage, et leurs armes en main.


Haroutioume avait pris le commandement des opérations, en tant que premier chevalier, et son arc lourd était déjà prêt à relâcher un de ses dangereux projectiles. XnaruX et Gwarzzy étaient côtes à côtes, un peu plus loin, le premier tenant fermement une baguette brillante tandis que le second serrait sa hache dans sa main puissante. Beticok avait bandé son arc, et était prêt à graver la bataille dans ses souvenirs, pour la conter plus tard. Leso Varen se tenait droit, avec un air de calme parfait sur le visage, mais il était entouré d’une sombre aura et d’âmes démentes qui criaient leurs souffrances de ne pouvoir reposer en paix. Toubarantino avait posé son énorme bagage par terre, et fouillait dedans, sortant de temps à autres une arme plus ou moins dangereuse, s’interrogeant sur l’effet visuelle que produirait chacune d’elles dans la bataille. Lalaline et Kociteb étaient quant à eux assis tranquillement sur un rocher non loin, buvant des tasses de sang frais, et discutant tranquillement en attendant l’arrivée de l’ennemi.


Et rapidement, le géant arriva, et posa le pied à terre. Du haut de ses quatre mètres, il regarda, les yeux plein de mépris, les petites gens autour de lui. Quatre nains, qui trônaient sous les moins d’un mètre cinquante, et lui arrivaient aux genoux. Deux elfes, plus grands, mais frêles et élancés, et deux démons. Mais même ces derniers étaient petits en comparaison à cet ennemi. Il éclata de rire en les voyant, et subit dans la seconde qui suivit une attaque fulgurante.

Les vents se déchainèrent sous l’invocation de Lalaline. Les morts sous celle de Leso, tandis que XnaruX en créait une de pesanteur. Les projectiles de Beticok et Haroutioume trouvèrent leurs cibles, tandis que Toubarantino s’était finalement décidé à utiliser une lame dentelée et que la hache de Gwarzzy s’abattait, impitoyable. Kociteb n’eut pas à intervenir. Déjà le combat était terminé.



_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 12 Juil - 21:13 (2011)    Sujet du message: L'escalade Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

- C’est tout, demanda Gwarzzy ?
- Ce n’était pas grand-chose, ajouta XnaruX !
- Ce n’était qu’un enfant, fit remarquer Beticok en jetant un coup d’œil à la dépouille !
- Et ça t’attriste, demanda Haroutioume, taquin ?
- Où est la gloire ? Si tu veux tuer quelqu’un dans une bataille, il vaut mieux s’occuper d’un valeureux guerrier !
- Tu peux l’écrire comme cela si tu veux, fit remarquer Leso en s’approchant !
- Si je voulais écrire une légende, je le ferais sans hésiter, mais en tant que chroniqueur du royaume, il est de mon devoir de témoigner de la véracité des évènements que je rapporte ! C’est-à-dire une bataille contre un gamin !
- T’as raison, accorda Haroutioume, ce n’est pas avec ça qu’on va dorer nos blasons ! Alors autant se mettre en route et s’occuper de l’ICBM non ?


Les Haladins décidèrent de se remettre alors prestement en route, leur stress n’ayant été que faiblement apaisé par cette courte bataille. Tandis que Beticok tentait de convaincre les sept nains, caché dans les trous qu’ils avaient réussis à creuser, les autres récupérèrent leurs affaires et rengainèrent leurs armes, se préparant pour l’escalade.


Celle-ci fut longue et éreintante, mais le pire fut d’avoir à veiller sur l’ascension de leurs compagnons. Gorm était vieux, mais tout de même fort, et il parvenait malgré tout à suivre les Haladins. Gorog ne voyait aucun problème dans l’effort, et affichait même un air réjoui. Mais les autres… Grumbaki, comme à son habitude, faisait la mauvaise tête, et ses grommèlements étaient plus fatiguant que la montée. T c’est sans parler des fois où il décidait de bouder et de ne pas continuer. Elgram réussi à monter de plus de deux mètres à peine, avant de faiblir, et de se blesser en tombant, tant et si bien que XnaruX, perdant à hache-bière-or (version naine du pierre papier ciseau, joué avec les vrais instruments), du le porter durant toute l’ascension.


Umanar, n’étant toujours pas à l’aise en notre compagnie (d’ailleurs il n’était à l’aise qu’avec son père et son aîné), tenta de grimper en échappant à nos regards, ce qui finit par causer quelques problèmes, notamment quand il ne finit pas se perdre dans les entremêlements des tiges de haricots géants. Tiwaz prenait quant à lui des poses tellement souvent que Gwarzzy se décida à le porter, de la même manière que XnaruX portait Elgram. Ce qui résulta bien sur en des concours d’escalade mettant en jeu les honneurs respectifs de la jeune et de la veille garde. Pour Doh, son sens de l’orientation était si défaillant, que Beticok dut rester constamment à ses côtés pour être sûr qu’il ne se trompe pas de direction. Il réussit tout de même à se tromper 8 fois de direction, de telle manière qu’il redescendait à la place de grimper.


Et quand ils arrivèrent au sommet, ils virent qu’ils étaient encerclés. Une armée les attendait.



_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 21:02 (2011)    Sujet du message: Vous êtes cernés Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

A la cime de la plante imposante, une terre immense était posée, l’air de rien, sur la surface duveteuse des nuages. A côté de cette même cime se tenaient quinze compagnons, entouré de toute part par une imposante armée de chevalier en armure, manifestement commandés par le groupe de sorcières qui regardaient la scène.


- Rendez-vous, vous êtes cernés, cria un Hérault !
- C’est vrai, fit remarquer Haroutioume en jetant un regard tout autour de leur groupe. Ils sont partout !
- On fait quoi, demanda alors XnaruX ? On attaque ?
- Et bien je prendrais bien une bière avant ! On vient de finir l’escalade après tout !
- Tu as raison, fit remarquer Gwarzzy.


Et sans prêter la moindre attention aux soldats qui les entouraient, il commença à sortir un tonneau de son paquetage, et des chopines. Puis il entreprit dans distribuer aux Haladins, qui se trouvaient plus intéresser par cette manne prolifique que par la tension de l’armée alentour ou l’affolement des sept nains.


- Rendez-vous, finit par crier elle-même une des sorcières ! Que votre chef se fasse connaître !
- On fait quoi maintenant, demanda XnaruX ?
- Leur chef nous a adressé la parole par elle-même, alors on va être assez poli et lui répondre… Est-ce que l’un de vous sait parler poliment ?


Haroutioume avait prononcé ses mots avec un réel questionnement. Bien sur, ce n’était guère la peine pour la plupart de poser une telle question, et tous les regards convergèrent rapidement vers le ménestrel.


- Beti, je te confie la suite, dit finalement Haroutioume, tentant de garder un air digne et noble tandis qu’il récupérait sa chopine et entreprenait de se servir une nouvelle tournée.
- Bien, dit le ménestrel avant de se tourner pour faire face aux ennemis !
- Es-tu le chef, demanda une des sorcières ?
- Tu m’as l’air bien frêle, fit remarquer une seconde !
- Acceptes-tu de te rendre, demanda celle qui était vraisemblablement en charge du commandement ! Toi et tes hommes allez-vous vous rendre, ou mourir comme les rats pris au piège que vous êtes ?

 
Avant de répondre, et de laisser virevolter son verbe fleuri, le ménestrel posa les yeux sur chacune des sorcières, et leur adressa un sourire. Un sourire qui possédait la magnificence des elfes et la cruauté des démons.


_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 23:07 (2011)    Sujet du message: Dialogue Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

- Chevaliers ! Ensorceleuses ! Je vous salue !


D’une voix suave, Beticok prononça ses quelques mots, avant d’effectuer une gracieuse révérence, attirant toute l’attention de leurs ennemis sur lui, alors que ses compagnons continuaient gaiement à partager quelques fûts de boisson.


- Je me nomme Beticok Sqazle, ménestrel des Cauchemars, Chroniqueurs du peuple valeureux des Haladins, Haut-Érudit de la Citadelle Argentée Barak Azril, Détenteur de la connaissance des sublimes terres de Brethil, et également conseiller du Haut-Roi Thurin de la lignée de Durin. Je vous servirai d’interlocuteur pour le présent dialogue.


Beticok laissa volontairement passer un peu de temps, pour que le groupe adverse, non habitué à de tels palabres, retrouve ses esprits.


- Je me prénomme Sombre-Cendre, précisa une des sorcières, et je suis la plus haute autorité de cette armée et de ces terres ! Je vous le répète, rendez-vous !
- Quel charmant prénom, répliqua Beti un brin charmeur. Mais voyez-vous, notre roi nous a donné des ordres, et nous devons les accomplir, nous ne pouvons donc pas nous permettre de nous constituer prisonnier aussi facilement ! Après tout, vous n’apprécieriez pas que vos soldats se rendent s’ils étaient dans une telle situation, n’est-ce pas ?
- Que… Non, c’est vrai…
- Vous conviendrez donc que nous ne pouvons décemment nous rendre sans que vous nous donniez vos raisons, non ?
- Bien sûr ! Nous vous demandons de vous rendre car vous êtes en compagnie de sept traîtres au pays ! Les sept nains, continua-t-elle en pointant son doigt vers nos camarades qui tremblaient de tous leurs membres !
- Bien, maintenant que nous le savons, nous devons débattre du choix que vous nous offrez ! Après tout, notre roi n’étant pas parmi nous, vous conviendrez qu’il nous faille prendre une décision à la majorité !
- Oui, oui, répondit la sorcière un peu perdue, mais décidez-vous vite.


Le ménestrel s’inclina une fois de plus, charmant, avant de retourner parmi ses compagnons. Ceux-ci étaient encore en train de boire, et Haroutioume offrit, gracieux, une chopine au baladin de retour.


- Alors, demanda celui-ci, que disent-ils ?
- Le blabla habituel ! Se rendre ou mourir !

_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 22:42 (2011)    Sujet du message: Débats et stratégie Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

- Hum, hum, toussota Harou, un air pensif sur le visage !
- Tu ne songes quand même pas sérieusement à te rendre, lui demanda XnaruX ? Ce ne serait pas glorieux !
- Bien sur que non ! Mais nous ne pouvons pas non plus charger l’ennemi !
- Pourquoi pas ?
- C’est pas comme si on faisait beaucoup plus compliqué d’habitude, renchérit Gwarzzy.
- Oui, accorda le premier chevalier, mais aujourd’hui nous devons aussi nous occuper du colis !
- Le colis ?


Pour répondre à la question, Harou tendit le doigt vers les sept nains qui tremblaient à terre.


- Nous battre n’est guère compliqué, mais il sera plus dur de les protéger !
- Tu penses ?
- On n’est pas assez nombreux pour les protéger de tous les dangers et se battre efficacement.
- Lala pourrait les protéger ! Et nous nous battre, proposa XnaruX !
- Non, les ennemis ont des sorcières également ! Surement moins puissantes que Lala, mais tout de même non négligeables ! Nous ne pourrons gagner contre un millier de chevaliers et une dizaine de sorcières à sept ! Nous devons éviter l’affrontement direct !
- C’est pas glorieux !
- Je sais ! Leso !
- Oui, Harou !
- Tu pourras couvrir les nains d’un sort d’invisibilité, et rester avec eux ! Tu devras ensuite t’occuper de les ramener chez eux avant de nous rejoindre ! Nous ne pourrons les protéger lors de la bataille finale !
- Bien !
- Lalaline, Beticok, vous vous occuperez principalement de divertir l’attention des sorcières ! Mais n’hésitez pas à abattre quelques chevaliers !
- Bien, mais il serait préférable que je me place sur la colline là-bas, acquiesça Beticok ! Je pourrais voir tout le champ de bataille et choisir mes cibles ! Mais je serais exposé au courroux ennemi !
- Je pourrais le protéger, ajouta Toubarantino ?
- Tu me sembles bien volontaire, remarqua Harou !
- C’est le meilleur point de vue ! Je pense que l’angle de prise est parfait pour faire ressortir tout le dramatique d’une bataille ! Alors si je peux profiter de cela, j’accepte volontiers de servir de repart à notre archer !
- Bien ! Kociteb s’occupera de divertir les chevaliers, ajouta Haroutioume, notant le sourire appréciateur du démon ! Quant à moi, Gwarzzy, et XnaruX, nous servirons d’appâts ! XnaruX fera apparaître des illusions de Leso et des nains manquants, et moi et Gwarzzy lui ouvriront le passage, pour que les troupes nous prennent en chasse ! Nous serons surement stopper et envoyer dans leurs geôles ensuite, mais après tout, nous ne serons que plus proche de notre objectif !


_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 18:25 (2011)    Sujet du message: bataille Répondre en citant

C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif

Puis Harou donna l’ordre de la charge. Leso fit prestement disparaître les sept nains, tandis que XnaruX usait de ses sortilèges pour faire convenablement apparaître des illusions. Beti et Toub se précipitèrent à l’endroit qu’ils avaient choisi, Lalaline invoqua les vents pour désarçonner les sorcières, et Kociteb se lança dans la mêlée, bien que la plupart de ses ennemis s’évanouissent de frayeur avant même qu’il n’ait pu les frapper.


La bataille fut courte, mais relativement violente. Les soldats n’osaient s’approcher des deux démons, protégés par les vents et la terreur. De nombreux s’attaquèrent aux deux elfes, mais après avoir subit quelques coups dignes des plus grands films d’arts martiaux, et quelques flèches bien ajustées, ils reculèrent, et tous se décidèrent finalement à chasser les fuyards. Car si Harou et Gwarzzy étaient redoutables, XnaruX était trop occupé pour causer de véritables dommages au camp ennemi. De plus, les attaquants apercevaient huit autres nains qui ne parvenaient absolument pas à blesser leurs compagnons, ce qui leur rendait l’espoir. Ils ne savaient bien sur pas que si ceux-ci ne ripostaient pas, c’était avant tout parce qu’ils n’existaient pas.


Les sorcières, qui s’accrochaient comme elles le pouvaient sur leurs balais, décidèrent finalement qu’il n’était pas nécessaire d’attaquer les dangereux Haladins de face, tant qu’elles pouvaient s’emparer des sept nains, recherchés comme de dangereux traitres. Elles combinèrent leurs pouvoirs pour lancer une dernière attaque, une décharge d’énergie pure, en direction des démons et elfes, puis firent volte face et poursuivirent les illusions.


L’attaque eut un malencontreux effet sur la joyeuse compagnie. Leso et les nains, qui se cachaient à même le sol, purent éviter le souffle dévastateur, mais les autres, bien que s’en sortant avec quelques contusions, durent faire face à des situations pour le moins inattendus. Beti et Toub se prient la décharge de plein fouet, et si le bouclier du second permis d’éviter toute blessure, ils furent tous deux soulever dans les airs, et envoyer au loin.


Pour éviter la décharge, Kociteb dissipa son corps matériel, prenant l’apparence d’une sombre fumée, mais l’énergie du rayon, frappant les vents invoqués par Lalaline, déchainèrent leurs pouvoirs, les rendant fou. Et c’est ainsi que Lalaline, portée par ses pouvoirs en furie, et Kociteb, trainé à sa suite sous sa forme brumeuse, se retrouvèrent également séparer du groupe, à cause des quelques secondes qu’il avait fallu à Lalaline pour stopper son invocation et à Kociteb pour retrouver une enveloppe charnelle.


C’est ainsi que, dissipant le sort d’invisibilité qui le coupait du reste du monde, Leso prit alors conscience qu’il était désormais seul pour s’occuper de sept compagnons apeurés qui creusaient frénétiquement le sol pour se fabriquer un abri.


_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 18 Juil - 19:09 (2011)    Sujet du message: les démons Répondre en citant

   C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif
- Qu’est-ce qu’on fait, demanda Lalaline ?
- Nous n’avons pas vraiment le choix, répondit Kociteb avec un sourire cruel !
- C’est-à-dire ?
- Il ne nous reste qu’à… demander notre chemin !
- Tu ne pourrais pas plutôt retrouver la sorcière depuis le monde des songes, demanda la magicienne ?
- Bien sur ! Mais je ne le ferais pas !
- Pourquoi ?
- Ce ne serait pas drôle !


Et sans donner plus d’explication, le démon se remit en marche, suivit rapidement de sa comparse. Pendant quelques temps, ils marchèrent en silence, puis la démone ne tint plus et se trouva alors entamer à nouveau la conversation :


- A qui veux-tu demander ton chemin ?
- A la première personne qu’on trouvera !
- Nous sommes dans une forêt, remplie de monstres et bêtes féroces !
- Et alors, tu as peur ?
- Peur ? Ce n’est pas le problème ! Tu crois que ces agneaux innocents qui peuplent ces contrées risqueraient de s’aventurer ici ?
- Agneaux innocents…. Charmante comparaison, mais je n’ai jamais vu d’agneau à califourchon sur un balai qui vole !
- Tu as compris ce que je voulais dire, rétorqua la mage ! Qui donc demande gentiment à son ennemi de se rendre, et lui accorde en plus une pause goûté et un temps pour délibérer ! Surtout quand ils sont sensés être les grands méchants du pays !
- Vrai ! Mais comme les méchants sont tellement innocents, imagine ce que ceux qui sont gentils peuvent faire !


En disant ces mots, s’afficha sur le visage du seigneur des Cauchemars et grands sourire, et ses dents brillèrent dans l’obscurité de la forêt, alors que ses yeux de rubis étincelaient du plaisir qu’il pourrait retirer d’une telle rencontre avec les âmes innocentes et pures qui peuplaient les royaumes des contes de fées. Tant de cruauté et de sadisme se découvraient dans son visage que même Lalaline, bien qu’étant également une démone, et pas une des plus gentille,  frissonna, alors qu’un vent de terreur ouvrait la voie au maître des sombres nuits.


Et ils marchèrent ainsi, jusqu’à atteindre une partie plus clairsemée de la forêt, dans laquelle la lumière pouvait pénétrer. Un esprit averti, ou ayant seulement une once de bon sens, aurait évité de s’aventurer dans ces bois (bien sûr, cela à l’exception des êtres assez forts et terrifiants pour trouver du plaisir à attaquer les pauvres monstres de la forêt, c’est-à-dire tous les Haladins). Mais une âme innocente s’était apparemment engagée sur ce chemin, sans savoir alors que Kociteb allait l’accueillir.



_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Beticok Sqazle
Menestrel

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 879
Localisation: Nantes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 19 Juil - 11:58 (2011)    Sujet du message: Deux elfes à la mer! Répondre en citant

  C:\Users\pb\Pictures\crapaud.gif
- Ça va ?
- Ça va !
- On fait quoi maintenant ?
- Je ne sais pas ! Je n’ai jamais été dans une telle situation, et je n’ai jamais entendu parler de quelqu’un qui ait déjà été dans une telle situation.
- C’est vrai que ce n’est pas courant !
- Il est vrai qu’on dit parfois apercevoir une mer de nuage, mais je n’aurais jamais pensé le prendre dans ce sens.
- Heureusement qu’on peut flotter ! Un nain aurait déjà coulé !
- Ça ne les gênerait pas, ce n’ai pas de l’eau !
- Oui ! Mais à partir d’une certaine profondeur, il n’y a surement plus de nuage ! Plus qu’une chute vers la terre ferme ! Et je ne pense pas que même un nain puisse y survivre !
- On fait quoi alors ?
- S’il y avait des tortues, on aurait pu se contenter de créer une corde avec nos poils de torses…
- Ça aurait été plus rapide avec nos cheveux !
- Peut-être ! Mais toujours ait-il qu’on aurait pu utiliser cette corde pour se faire tirer par elles ! Non ?
- Je ne vois pas de tortue !
- Moi non plus !
- On fait quoi alors ?
- On nage…


Les deux elfes attendirent un instant, contemplant alors le ciel azuré qui s’étendait au-dessus d’eux, avant de se décider et de se mettre à nager. Après avoir subi l’attaque conjointe des magiciennes, ils avaient été soulevés dans les airs, et s’étaient retrouvés, sans savoir comment, à flotter parmi les nuages. Ceux-ci étant tout de même peu denses, ils purent avancer à bonne allure, s’éloignant autant que possible du bord des nuages.


Petit à petit, ils remarquèrent que la qualité de la mer changeait, variant de la douceur soyeuse des nuages veloutés à l’étreinte sensuelle de l’eau, qui se teinta pas à pas de la saveur salée des mers et océans. Mais n’étant pas nain, ils purent supporter l’agression aqueuse et continuer en direction de l’île qu’ils pouvaient maintenant voir se profiler sous leurs yeux.


Et alors qu’ils nageaient, ils purent entendre le rythme mécanique de deux aiguilles temporelles qui s’approchaient d’eux. Intrigué, ils se demandèrent certes d’où pouvait provenir ce son, mais ils réalisèrent tardivement qu’ils provenaient d’une créature qui s’approchait calmement des deux elfes flottants. Celle-ci ouvrit grand ses mâchoires, prête à happer les malheureux nageurs.


- Mince alors, s’exclama Toub.



_________________
Beticok Sqazle,
Ménestrel des Cauchemars,
Chroniqueur des terres de Brethil,
Baladin des Haladins,
Haut-Érudit de Barak Azril,
Spectre de la Citadelle Argenté,
Victime de la grande Bibliothèque,
Terreur des terreux.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:06 (2018)    Sujet du message: Il était une fois

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Haladins de Brethil Index du Forum -> Salle des archives -> Oubliettes ! -> L'Antre de Beticok Sqazle -> Chroniques de Beticok Sqazle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com